Cours de politique constitutionnelle, 1

 

 - 

.

-

140 - ... jug qu'en vertu de lois consenties, et suivant des formes prescrites} empch enfin d'exercer ses facults physiques , morales , intellectuelles , et industrielles, d^une manire innocente et paisible.
309 - Toutes nos sensations physiques, tous nos sentiments moraux, la font renatre dans nos curs notre insu. Tout ce qui nous parat sans bornes, et produit en nous la notion de l'immensit, la vue du ciel, le silence de la nuit, la vaste tendue des mers, tout ce qui nous conduit l'attendrissement ou l'enthousiasme, la conscience d'une action vertueuse, d'un gnreux sacrifice, d'un danger brav courageusement, de la douleur d...
17 - Elle se prcipite dans des excs qui , au premier coup-d'il , sembleraient s'exclure. Une activit indiscrte sur tous les objets , une multiplicit de lois sans mesure ; le dsir de plaire la partie passionne du peuple, en s'abandonnant son impulsion, ou mme en la devanant; le dpit que lui inspire la rsistance qu'elle rencontre , ou la censure qu'elle souponne; alors l'opposition au sens national , et l'obstination dans l'erreur ; tantt l'esprit de parti, qui ne laisse...
312 - ... ya de la religion au fond de toutes ces choses. Tout ce qui est beau , tout ce qui est intime, tout ce qui est noble, participe de la religion.
167 - Il dfinit le contrat pass entre la socit et ses membres, l'alination complte de chaque individu avec tous ses droits et sans rserve la communaut.
357 - Vous devez donc tre persuad que les rois sont seigneurs absolus, et ont naturellement la disposition pleine et libre de tous les biens qui sont possds...
532 - Anglaise: ce que l'on a, ce que l'on va avoir, est le rsultat naturel des anciennes monarchies. L'Angleterre a devanc la marche gnrale d'un peu plus d'un sicle: voil tout.
560 - ... la cour procdera au jugement de suite et sans dsemparer. Elle entendra les tmoins, le dlinquant et le conseil qu'il aura choisi ou qui lui aura t dsign par le prsident ; et, aprs avoir constat les faits et...
324 - Cette multitude des sectes dont on s'pouvante , est ce qu'il ya pour la religion de plus salutaire; elle fait que la religion ne cesse pas d'tre un sentiment pour devenir une simple forme, une habitude presque mcanique , qui se combine avec tous les vices , et quelquefois avec tous les crimes.
204 - La proposition de la loi est porte, au gr du roi, la Chambre des Pairs ou celle des Dputs, except la loi de l'impt, qui doit tre adresse d'abord la Chambre des Dputs.