Le Correspondant, 130

Charles Douniol, 1883
 

 - 

.

-

493 - L'avant-dernier alina de l'article 13 de la loi du 29 juillet 1881 sur la libert de la presse...
480 - Art. 8. Les citoyens ont le droit de s'associer, de s'assembler paisiblement et sans armes, de ptitionner, de manifester leurs penses par la voie de la presse ou autrement. L'exercice de ces droits n'a pour limites que les droits ou la libert d'autrui et la scurit publique.
419 - Le Snat peut tre constitu en cour de justice par un dcret du Prsident de la Rpublique, rendu en conseil des ministres, pour juger toute personne prvenue d'attentat commis contre la sret de l'Etat.
493 - Les infractions aux dispositions des articles 2, 3, 4, 5 et 6 de la prsente loi seront poursuivies contre les directeurs ou administrateurs des syndicats et punies d'une amende de 16 200 francs. Les tribunaux pourront en outre, la diligence du procureur de la Rpublique, prononcer la dissolution du syndicat et la nullit des acquisitions d'immeubles faites en violation des dispositions de l'article 6.
481 - Lefas. 12 pourront tre mis, par l'arrt ou le jugement, sous la surveillance de la haute police pendant deux ans au moins et cinq ans au plus.
472 - A compter du l"' avril prochain, il sera libre toute personne de faire tel ngoce, ou d'exercer telle profession, art ou mtier qu'elle trouvera bon ; mais elle sera tenue de se pourvoir auparavant d'une patente, d'en acquitter le prix suivant les taux ci-aprs dtermins, et de se conformer aux rglements de police qui sont ou pourront tre faits.
481 - Sera puni d'un emprisonnement de six jours trois ans et d'une amende de seize francs trois mille francs, ou de l'une de ces deux peines seulement, quiconque, l'aide de violences, voies de fait, menaces ou manuvres frauduleuses, aura amen ou maintenu, tent d'amener ou de maintenir une cessation concerte de travail, dans le but de forcer la hausse ou la baisse des salaires ou de porter atteinte au libre exercice de l'industrie ou du travail.
8 - ... qui m'absorbait intrieurement, pendant que ma main feuilletait le volume ou prenait des notes, je n'avais aucune conscience de ce qui se passait autour de moi. La table o j'tais assis se garnissait et se dgarnissait de travailleurs; les employs de la bibliothque ou les curieux allaient et venaient par la salle; je n'entendais rien , je ne voyais rien; je ne voyais que les apparitions voques en moi par ma lecture.
513 - Une longue habitude du calendrier grgorien a rempli la mmoire du peuple d'un nombre considrable d'images qu'il a longtemps rvres, et qui sont encore aujourd'hui la source de ses erreurs religieuses ; il est donc ncessaire de substituer ces visions de l'ignorance, les ralits de la raison, et au prestige sacerdotal, la vrit de la nature.
55 - ... obsession qu'on ne pouvait plus chasser. Sa grande prtention tait au calme, et personne n'tait aussi troubl que lui : il se surveillait pour arrter ces motions de l'me qu'il croyait nuisibles sa sant, et toujours ses amis venaient dranger les prcautions qu'il avait prises pour se bien porter, car il ne se pouvait empcher d'tre mu de leur tristesse ou de leur joie : c'tait un goste qui ne s'occupait que des autres.