Google YouTube Gmail Drive »
 
" Louise logeait dans l'appartement le plus recul. Cette dernire fille du Roi tait contrefaite et fort petite ; pour se rendre la runion quotidienne, la pauvre princesse traversait, en courant toutes jambes, un grand nombre de chambres et,... "
Mmoires sur la vie prive de Marie-Antoinette, reine de France et de ... - xlvii
Mme Campan (Jeanne-Louise-Henriette) - 1826
-

Collection des mmoires relatifs la Revolution franaise, 11

1822
...tait contrefaite et fort petite ; pour se rendre la runion quotidienne , la pauvre princesse traversait, en courant toutes jambes, un grand...d'embrasser son pre qui partait de l pour la chasse. (i ) Louis XV sembla reporter vers madame Adlade la tendresse qu'il avait eue pour la duchesse...
-

Mmoires sur la vie prive de Marie-Antoinette, reine de France et de ...

Mme Campan (Jeanne-Louise-Henriette) - 1822 - : 788
...quotidienne , la pauvre princesse traversait, en courant toutes jambes, un grand nombre de.chambres, et malgr son empressement elle n'avait souvent que...d'embrasser son pre qui partait de l pour la chasse. (i) Louis XV sembla reporter vers madame Adlade la tendresse qu'il avait eue pour la duchesse de...
-

Collection des mmoires relatifs la rvolution franaise ...

Saint Albin Berville, Franois Barrire - 1823
...tait contrefaite et fort petite ; pour se rendre la runion quotidienne, la pauvre princesse traversait, en courant toutes jambes, un grand...d'embrasser son pre qui partait de l pour la chasse. (i) Louis XV sembla reporter vers madame Adladela tendresse qu'il avait eue pour la duchesse de...
-

Mmoires sur la vie prive de Marie-Antoinette: reine de France et de ...

Mme Campan (Jeanne-Louise-Henriette) - 1823
...roi tait contrefaite et fort petite; pour se rendre la runion quotidienne, la pauvre princesse traversait, en courant toutes jambes, un grand...souvent que le temps d'embrasser son pre qui partait de-l pour la chasse. (i) Louis XV sembla reporter vers madame Adlade la tendresse qu'il avait...
-

Souvenirs historiques des rsidences royales de France: Palais de Versailles ...

Jean Vatout - 1837 - : 433
...levant pour aller chez sa sur sonnait madame Sophie qui, son tour, sonnait madame Louise. Le soir, six heures, Mesdames interrompaient la lecture...que je leur faisais pour se rendre avec les princes che/ le roi ; cette visite s'appelait le dbott du roi , et tait accompagne d'un* sorte d'tiquette....
-

Histoire des Franais, 29

Jean-Charles-Lonard Simonde Sismondi - 1842 - : 31
...contrefaite et fort petite ; pour se rendre la runion quotidienne , la pauvre princesse traversoit, en courant toutes jambes, un grand nombre de chambres : et malgr son empressement, elle n'avoit souvent que le temps d'embrasser son pre, qui par toit de l (( pour la chasse. Tous...
-

Histoire des Franais, 29

Jean-Charles-Lonard Simonde de Sismondi - 1843
...malgr son empressement , elle n'avoit souvent que le temps d'embrasser son pre, qui partoit de l pour la chasse. Tous les soirs six heures , Mesdames in terrompoient la lecture que je leur faisois pour se rendre avec les princes chez Louis XV :...
-

Histoire de France, 16

abbe Antoine Eugene de Genoude - 1847
...tait contrefaite et fort petite ; pour se rendre 4 la i euiiion quotidienne , la pauvre princesse traversait , en courant toutes jambes , un grand...empressement , elle n'avait souvent que le temps d'embrasser sou pre , qui partait de la pour la chasse. Tous les soirs , six heures , Mesdames interrompaient...
-

Bibliothque des mmoires relatifs l'histoire de France pendant ..., 10

1849
...roi tait contrefaite et fort petite; pour se rendre la runion quotidienne, la pauvre princesse traversait, en courant toutes jambes, un grand...princes chez Louis XV : cette visite s'appelait le dbotter du roi , et tait accompagne d'une sorte d'tiquette. Les princesses passaient un norme...
-

Mmoires sur la vie de Marie-Antoinette: reine de France et de Navarre ...

Madame Campan, Franois Barrire - 1849 - : 488
...roi tait contrefaite et fort petite; pour se rendre la runion quotidienne, la pauvre princesse traversait, en courant toutes jambes, un grand...empressement elle n'avait souvent que le temps d'embrasser sou pre, qui partait de l pour la chasse. Tous les soirs six heures Mesdames interrompaient...
-




  1. PDF