Google YouTube Gmail Drive »
 
" ... d'hiver , il arriva que la reine, dj toute dshabille, tait au moment de passer sa chemise ; je la tenais toute dplie ; la dame d'honneur entre , se hte d'ter ses gants et prend la chemise. On gratte la porte, on ouvre : c'est... "
Mmoires sur la vie prive de Marie-Antoinette, reine de France et de ... - 81
Mme Campan (Jeanne-Louise-Henriette) - 1826
-

L'album, 7

1823
...On gratte la porte, on ouvre: c'est madame la du chesse d'Orlans ; ses gants sont ts , elle s'avance pour prendre la chemise, mais la...princesse; on gratte de nouveau: c'est madame, comtesse1 de Provence ; la duchesse d'Or lans lui prsente la chemise. La reine tenait ses ...
-

Essais historiques sur les modes et la toilette franaise, 1

Henri de Villiers - 1824
...gratte la porte , on ouvre : c'est madame la duchesse d'Orlans ; ses gants sont ts, elle s'avance pour prendre la chemise , mais la...prsenter ; elle me la rend, je la donne la prin cesse. On gratte de nouveau : c'est Madame, comtesse de Provence. La duchess lui prsente...
-

La France illustre par ses femmes: ou, Beaux exemples d'amour filial, de ...

Marie Aurore Dupin de Francueil - 1833 - : 374
...porte qui est aussitt ouverte. C'est madame la duchesse d'Orlans, ses gants sont ts; elle s'avance pour prendre la chemise ; . mais la...elle me la rend, je la donne la princesse. Oa gratte de nouveau, c'est Madame comtesse de Provence ; la du-* chesse d'Orlans lui prsente...
-

Les sorcires blondes

Emmanuel de Lerne - 1853 - : 293
...gratte la porte; on ouvre : c'est madame la duchesse d'Orlans. Ses gants sont ts, elle avance pour prendre la chemise. Mais la dame d'honneur ne doit pas la lui prsenter. Elle la rend madame Campan. Celle-ci la donne la princesse. On gratte de nouveau : c'est madame de...
-

Julien, ou, La fin d'un sicle, 2

Flix Bungener - 1854
...chemise. On gratte la porte ; on ouvre. C'est madame la duchesse d'Orlans. Ses gants sont ts; elle s'avance pour prendre la chemise. Mais la dame d'honneur ne doit pas la lui prsenter elle-mme ; elle me la rend, et je la donne la princesse. On gratte de nouveau : c'est Madame,...
-

Bibliotheque des mmoires relatifs a l'histoire de France, 10

1876
...chemise. On gratte lu porte, on ouvre : c'est madame la duchesse d'Orlans ; ses gants sont ts , elle s'avance pour prendre la chemise; mais la dame...Madame, comtesse de Provence; la duchesse d'Orlans lai prsente la chemise. La reine tenait ses bras croiss sur sa poitrine et paraissait avoir froid....
-

Histoire de France depuis les premiers temps jusqu' nos jours: d ..., 3

Edmond Demolins - 1880
...chemise. On gratte la porte, on ouvre ; c'est madame la duchesse d'Orlans ; ses gants sont ts, elle s'avance pour prendre la chemise, mais la dame...la princesse ; on gratte de nouveau ; c'est madame la comtesse de Provence ; la duchesse d'Orlans lui prsente la chemise. La reine tenait ses bras...
-

Le chteau de Versailles: histoire et description, 2

Louis Dussieux - 1881
...chemise. On gratte la porte, on ouvre : c'est Mmo la duchesse d'Orlans; ses gants sont tcs, elle s'avance pour prendre la chemise, mais la dame...sa poitrine et paraissait avoir froid. Madame voit sou attitude pnible, se contente de jeter son mouchoir, garde ses gants, et, en passant la chemise,...
-

L'esprit public au XVIIIe sicle: tude sur les mmoires et les ...

Charles Aubertin - 1889 - : 498
...chemise. On gratte la porte, on ouvre; c'est madame la duchesse d'Orlaus; ses gants sont ts, elle s'avance pour prendre la chemise, mais la dame...me la rend, je la donne la princesse; on gratte cle nouveau; c'est madame la comtesse de Provence; la duchesse d'Orl&ius lui prsente la cheml e....
-

L'esprit public au XVIIIe sicle: Étude sur les mmoires correspondances ...

Charles Aubertin - 1889 - : 498
...chemise. On gratte la porte, on ouvre; c'est madame la duchesse d'Orlans; ses gants sont oies, elle s'avance pour prendre la chemise, mais la dame...doit pas la lui prsenter; elle me la rend, je la doune la princesse; on gratte de nouveau; c'est madame la comtesse de Provence; la duchesse d'Orlaus...
-




  1. PDF