Cours de philosophie

Poussielgue frres, 1883 - 566
 

 - 

.


-

457 - Conscience! conscience! instinct divin, immortelle et cleste voix; guide assur d'un tre ignorant et born, mais intelligent et libre; juge infaillible du bien et du mal, qui rends l'homme semblable Dieu! c'est toi qui fais l'excellence de sa nature et la moralit de ses actions...
496 - Le premier qui ayant enclos un terrain s'avisa de dire : Ceci est moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la socit civile.
495 - La proprit est le droit de jouir et disposer des choses de la manire la plus absolue, pourvu qu'on n'en fasse pas un usage prohib par les lois ou par les rglements.
239 - Donc toutes choses tant causes et causantes , aides et aidantes, mdiates et immdiates, et toutes s'entretenant par un lien naturel et insensible qui lie les plus loignes et les plus diffrentes, je tiens impossible de connatre les parties sans connatre le tout, non plus que de connatre le tout sans connatre particulirement les parties.
70 - Si je cherche maintenant o , et en quel sujet elles subsistent ternelles et immuables , comme elles sont, je suis oblig d'avouer un tre, o la vrit est ternellement subsistante , et o elle est toujours entendue; et cet tre doit tre la vrit mme, et doit tre toute vrit; et c'est de lui que la vrit drive dans tout ce qui est, et ce qui s'entend hors de lui. C'est donc en lui d'une certaine manire qui m'est incomprhensible ; c'est en lui , dis-je , que...
435 - Il est donc au fond des mes un principe inn de justice et de vertu, sur lequel, malgr nos propres maximes, nous jugeons nos actions et celles d'autrui comme bonnes ou mauvaises; et c'est ce principe que je donne le nom de conscience.
214 - L'infini, c'est l le terme commun o l'me aspire sur les ailes de l'imagination comme de la raison , par le chemin du sublime et du beau, comme par celui du vrai et du bien.
191 - Comme les substances les plus abjectes et les plus rvoltantes sont cependant encore susceptibles d'une certaine dgnration, de mme les vices naturels de l'humanit sont encore vicis dans le sauvage. Il est voleur, il est cruel, il est dissolu, mais il l'est autrement que nous. Pour tre criminels, nous surmontons notre nature : le sauvage la suit, il a l'apptit du crime, il n'en a point les remords.
284 - On le craint, tout est examin. A d'illustres parents s'il doit son origine, La splendeur de son sort doit hter sa ruine.
400 - ... qu'elles soient faites. On peut voir un cercle, une maison, un soleil, sans qu'il y en ait, car tout ce qui est fini se peut voir dans l'infini, qui en renferme les ides intelligibles. Mais l'infini ne se peut voir qu'en lui-mme; car rien de fini ne peut reprsenter l'infini. Si on pense Dieu, il faut qu'il soit.