Histoire naturelle, gnrale et particulire, avec la description du Cabinet du roy, 1

 

 - 

.

-

4 - ... qualits plus leves, car il ya une espce de force de gnie et de courage d'esprit pouvoir envisager, sans s'tonner, la nature dans la multitude innombrable de ses productions, et se croire .capable de les comprendre et de les comparer; il ya une espce de got les aimer, plus grand que le got qui n'a pour but que des objets particuliers...
547 - ... pente douce ^ et ensuite , jusqu'au fond de la mme caverne, une pente plus rude d'environ vingt pas de longueur , c'est le passage pour aller la grotte ou caverne intrieure , et ce passage n'est qu'un trou.
528 - ... rgulirement par couches horizontales , comme le sont les matires anciennes qui ont t formes par le...
55 - En mathmatique on suppose ; en physique on pose et on tablit. L ce sont des dfinitions ; ici ce sont des faits. On va de dfinitions en dfinitions dans les sciences abstraites ; on marche d'observations en observations dans les sciences relles. Dans les premires on arrive l'vidence , dans les dernires la certitude.
319 - Tartarie ; de mme le mont Atlas traverse le continent entier de l'Afrique, d'occident en orient, depuis le royaume de Fez jusqu'au dtroit de la mer Rouge. Les monts de la Lune ont aussi la mme direction. Mais en Amrique, la direction est toute contraire , et les chanes des Cordilires et des autres montagnes s'tendent du nord au sud, plus que d'orient en occident.
47 - ... tous par les rapports que toutes les parties de leur corps ont avec celles du corps de l'homme ; lorsqu'il dcrit , par exemple, la tte humaine, il compare avec elle la tte de...
497 - ... qu'on puisse ou les vrifier, ou du moins les comparer avec ceux que rapportent les autres voyageurs. Voici la description qu'en donne le Gentil dans son voyage autour du monde : A onze heures du matin , l'air...
469 - ... jusqu' ce qu'on soit arriv la hauteur ordinaire des nuages, c'est--dire , environ un quart ou un tiers de lieue de hauteur perpendiculaire ; au-del de cette hauteur le ciel est ordinairement serein , au moins pendant l't, et le vent diminue : on prtend mme qu'il est...
494 - ... mme bruit que la premire. Ensuite nous vmes tout autant de canaux qui venoient depuis les nues sur ces endroits o l'eau toit leve...
51 - ... enfin nous ouvrir des routes pour perfectionner les diffrentes parties de la physique. Une grande mmoire , de l'assiduit et de l'attention , suffisent pour arriver au premier but : -mais il faut ici quelque chose de plus ; il faut des vues gnrales , un coup d'il ferme et un raisonnement form plus encore par...