Google YouTube Gmail Drive »
 
" Bons dieux ! qu'il est pesant dans sa lgret ! Que ses petits crits ont de longues prfaces ; Ses fleurs sont des pavots, ses ris sont des grimaces; Que l'encens qu'il prodigue est plat et sans odeur ! C'est, si je veux l'en croire, un heureux... "
Mmoires historiques, littraires et critiques de Bachaumont, depuis l'anne ... - 150
Louis Petit de Bachaumont - 1808 - : 400
-

Correspondance littraire: adresse ... Mgr. le Grand-duc ..., 2

Jean-Franois de La Harpe - 1801
...prfaces ! Ses fleurs sont des pavots , ses ris sont des grimaces. Que l'encens qu'il prodigue est fade et sans odeur ! C'est, si je veux l'en croire , un...heureux petit-matre ; Mais si j'en crois ses vers , oh ! qu'il est triste d'tre , Ou samatresse, ou son lecteur. Il dclare la fin de sa prface...
-

Correspondance turque: pour servir de supplment la Correspondance russe ...

1801 - : 310
...prodigue est fade et sans odeur I C'est, si l'on veut l'en croire, un Leurenx petit matre ; Mais, si j'en crois ses vers, ah! qu'il est triste d'tre, Ou sa matresse, ou son lecteur. Dorat a cru d'abord que M. de Voltaire tait l'auteur de cette pigramme , et il lui a rpondu...
-

Mmoires historiques, littraires et critiques de Bachaumont, depuis l'anne ...

Louis Petit de Bachaumont - 1808
...m'assure Qu'ils m'ont aussi pris mon cordon. (8 Dcembre i767. ) Kpigramme sur les uvres de M. Dorat. Que l'encens qu'il prodigue est plat et sans odeur...Mais si j'en crois ses vers , ah ! qu'il est triste d'itre Ou sa matresse, ou son lecteur ! On attribue cette pigramme M. de la Harpe, d'autres...
-

Esprit du Mercure de France: depuis son origine jusqu' 1792, ou ..., 3

1810
...Que son encens est fade, et qu'il a peu d'odeur ! Il est, si je l'en crois, un heureux petit-maHre; Mais, si j'en crois ses vers, ah ! qu'il est triste d'tre Ou sa matresse ou son lecteur. M. de la Louptire y rpondit par le quatrain suivant : . (94 j mademoiselle Dubois eut la cruaut...
-

Ephmrides politiques, littraires et religieuses, prsentant ..., 10

Franois Noel - 1812
...prfaces ! Ses fleurs sont des pavots, ses ris sont des grimaces. Que l'encens qu'il prodigue est fade et sans odeur '. C'est, si je veux l'en croire, un...crois. ses vers, ah ! qu'il est triste d'tre Ou sa mattresse ou son lecteur ! Dorat voulut faire des tragdies > maladie qui prendl quelquefois aux jolis...
-

Arnoldiana, ou Sophie Arnould et ses contemporaines: recueil choisi d ...

Sophie Arnould - 1813 - : 380
...ris sont des grimaces. Que l'encens qu'il prodigue est fade et sans odeur! Il est, si je l'eu crois, un heureux petit-matre ; Mais si j'en crois ses...est triste d'tre Ou sa matresse ou son lecteur. Une grande dame se trouvant au Concert spirituel prs de M"e Arnould,dit aprs s'tre informe...
-

Arnoldiana, ou Sophie Arnould et ses contemporaines: recueil choisi d ...

Sophie Arnould - 1813 - : 380
...ris sont des grimaces. Que l'encens qu'il prodigue est fade et sans odeur ! Il est, si je l'en crois, un heureux petit-matre ; Mais si j'en crois ses vers, ah ! qu'il est triste d'tre Ou sa ma!tresse ou son lecteur. 2l6 ARNOLDIANA Une grande dame se trouvant au Concert spirituel prs de...
-

Arnoldiana: ou Sophie Arnould et ses contemporaines

Albric Deville - 1813 - : 380
...ris sont des grimaces. Que l'encens qu'il prodigue est fade et sans odeur ! Il est, si je l'en crois, un heureux petit-matre ; Mais si j'en crois ses vers , ah ! qu'il est trist d'tre Ou sa matresse ou son lecteur. IA HARPE. 2l6 ARNOLDIANA, Une grande dame se trouvant...
-

Nouvelle encyclopdie potique: ou, Choix de posies dans tous ..., 16

Capelle (M., Pierre Adolphe) - 1819
...ses ris sout des grimaces. Que l'encens qu'il prodigue est plat et sans odeur ! C'est , si l'on veut l'en croire , un heureux petit-matre ; Mais, si...ah! qu'il est triste d'tre Ou sa matresse ou son lecteurl LA HARPE. DORAT rpondit d'une manire qui devrait Servir de modle : aprs avoir pass...
-

Oeuvres de La Harpe,...: accompagnes d'une Notice sur sa vie et ..., 10

Jean-Franois de La Harpe - 1820
...prfaces ! Ses fleurs sont des pavots , ses ris sont des grimaces ; Que l'encens qu'il prodigue est fade et sans odeur ! C'est, si je veux l'en croire, un heureux petit-matre; Mais si j'en crois ses vers , oh ! qu'il est triste d'tre Ou sa matresse, ou son lecteur. Il dclare , la fin de sa prface...
-




  1. PDF