Revue des races latines, Franaise, algrienne, 2

1857
 

 - 

.

386 - Son mi música mejor Aquilones; El estrpito y temblor De los cables sacudidos; Del negro mar los bramidos Y el rugir de mis cañones. Y del trueno Al son violento, Y del viento Al rebramar, Yo me duermo Sosegado, Arrullado Por el mar. Que es mi barco mi tesoro, Que es mi Dios la libertad, Mi ley la fuerza y el viento, Mi única patria la mar.
531 - Dj las de marcher, je me suis retourn. La science de l'homme est le mpris sans doute ; C'est un droit de vieillard qui ne m'est pas donn. Mais qu'en dois-je penser?
533 - Tu te sens le cur pris d'un caprice de femme, Et tu dis qu'il se brise force de souffrir. Tu demandes Dieu de soulager ton me : Ton me est immortelle, et ton cur va gurir. Le regret d'un instant te trouble et te dvore ; Tu dis que le pass te voile l'avenir. Ne te plains pas d'hier; laisse venir l'aurore : Ton me est immortelle, et le temps va s'enfuir.
695 - RAPPORT. Fait au nom de la Commission (1 ) charge d'examiner le projet de loi...
532 - Une voix sera l pour crier toute heure : Qu'as-tu fait de ta vie et de ta libert ? Crois-tu donc qu'on oublie autant qu'on le souhaite? Crois-tu qu'en te cherchant tu te retrouveras ? De ton cur ou de toi lequel est le pote?
386 - Mío es el mundo: como el aire libre, Otros trabajan porque coma yo; Todos se ablandan, si doliente pido Una limosna por amor de Dios.
533 - Tu dis que le pass te voile l'avenir. Ne te plains pas d'hier ; laisse venir l'aurore : Ton me est immortelle, et le temps va s'enfuir. Ton corps est abattu du mal de ta pense ; Tu sens ton front peser et tes genoux flchir. Tombe, agenouille-toi, crature insense : Ton me est immortelle, et la mort va venir. Tes os dans le cercueil vont tomber en poussire, Ta mmoire, ton nom, ta gloire vont prir, Mais non pas ton amour, si ton amour t'est chre : Ton me est immortelle, et va...
530 - Ce livre est toute ma jeunesse ; Je l'ai fait sans presque y songer. Il y parat, je le confesse, Et j'aurais pu le corriger. Mais quand l'homme change sans cesse, Au pass pourquoi rien changer ? Va-t'en, pauvre oiseau passager ; Que Dieu te mne ton adresse ! Qui que tu sois, qui me liras, Lis-en le plus que tu pourras, Et ne me condamne qu'en somme. Mes premiers vers sont d'un enfant, Les seconds d'un adolescent...
533 - Ton me est immortelle, et ton cur va gurir. Le regret d'un instant te trouble et te dvore ; Tu dis que le pass te voile l'avenir. Ne te plains pas d'hier ; laisse venir l'aurore : Ton me est immortelle, et le temps va s'enfuir. Ton corps est abattu du mal de ta pense ; Tu sens ton front peser et tes genoux flchir. Tombe, agenouille-toi, crature insense: Ton me est immortelle, et la mort va venir.
394 - ¡Es su esposo!! los ecos retumbaron. ¡La esposa al fin que su consorte halló!! Los espectros con júbilo gritaron: ¡Es el esposo de su eterno amor!!