Mmoires sur Mirabeau et son poque: sa vie littraire et prive, sa conduite politique l'Assemble nationale, et ses relations avec les principaux personnages de son temps, 3

Bossanges frres, 1824
 

 - 

.




-

287 - Il me semble que la nation assemble n'a pas recevoir d'ordre. monsieur, nous avons entendu les intentions qu'on a suggres au roi ; mais vous, qui ne sauriez tre son organe auprs de l'Assemble nationale, vous qui n'avez ici ni place, ni voix, ni droit de parler, vous n'tes pas fait pour nous rappeler son discours.
344 - Favorites ; et leurs caresses et leurs exhortations et leurs prsents 2 ; dites-lui que toute la nuit ces satellites trangers, gorgs d'or et de vin, ont prdit, dans leurs chants impies, l'asservissement de la France, et que leurs vux brutaux invoquaient la destruction de l'Assemble nationale ; dites-lui que dans son palais mme, les courtisans ont ml leurs danses au son de cette musique barbare, et que telle fut l'avant-scne de la Saint-Barthlmy.
448 - ... catastrophe vomira sur la France ; impassibles gostes qui pensez que ces convulsions du dsespoir et de la misre, passeront comme tant d'autres , et d'autant plus rapidement , qu'elles seront plus violentes , tes-vous bien srs que tant d'hommes sans pain vous laisseront tranquillement savourer les mets , dont vous...
325 - Le danger est pour le peuple des provinces. Une fois alarm sur notre libert, nous ne connaissons plus de frein qui puisse le retenir. La distance seule grossit tout, exagre tout, double les inquitudes, les aigrit, les envenime.
449 - ... temps : le malheur n'en accorde jamais. Eh ! messieurs, propos d'une ridicule motion du Palais-Royal, d'une risible insurrection qui n'eut jamais d'importance que dans les imaginations faibles, ou les desseins pervers de quelques hommes de mauvaise foi, vous avez entendu nagure ces mots forcens : Catilina est aux portes de Rome, et l'on dlibre.
323 - Sire, la religion de Votre Majest ne peut tre surprise que sous le prtexte du bien public. Si ceux qui ont donn ces...
346 - nation vient avec confiance au milieu de ses reprsentants, leur tmoigner sa peine, et les inviter trouver les moyens de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on vous a donn d'injustes prventions; je sais qu'on a os publier que vos personnes n'taient pas en sret.
447 - Deux sicles de dprdations et de brigandages ont creus le gouffre o le royaume est prs de s'engloutir. Il faut le combler ce gouffre effroyable ! eh bien, voici la liste des propritaires franais. Choisissez parmi les plus riches, afin de sacrifier moins de citoyens ; mais choisissez ; car ne faut-il pas qu'un petit nombre prisse pour sauver la masse du peuple ? Allons, ces deux mille notables possdent de quoi combler le dficit.
35 - Arrt de la Cour de parlement, rendu les chambres assembles, les Pairs y sant, qui condamne un imprim ayant pour titre...
447 - Mais croyez-vous, parce que vous n'aurez pas pay, que vous ne devrez plus rien? Croyez-vous que les milliers, les millions d'hommes qui perdront en un instant, par l'explosion terrible ou par ses contre-coups, tout ce qui faisait la consolation de leur vie, et peut-tre leur unique moyen de la sustenter, vous laisseront paisiblement jouir de votre crime?