Collection des mmoires relatifs la Rvolution franaise, 14

 

 - 

.

1
1
2
13
3
31
4
61
5
74
6
78
7
92
8
95
16
143
17
147
18
155
19
183
20
205
21
210
22
211
23
219

9
104
10
104
11
104
12
107
13
110
14
117
15
135
24
222
25
239
26
240
27
241
28
257
29
267
30
279

-

115 - ... de tous les soins et les peines qu'elle se donne pour eux, et en mmoire de moi, je les prie de regarder ma sur comme une seconde mre.
116 - ... de trouble et d'effervescence on n'est pas le matre de soi ; et je prie mon fils, s'il en trouve l'occasion, de ne songer qu' leur malheur. Je voudrais pouvoir tmoigner ici ma reconnaissance ceux qui m'ont montr un attachement vritable et dsintress. D'un ct si j'ai t sensiblement touch de l'ingratitude et de la dloyaut de gens qui je n'avais jamais tmoign que des...
260 - Messieurs," dit alors le roi, "je suis venu ici pour viter un grand crime, et je pense que je ne saurais tre plus en sret qu'au milieu de vous.
98 - Mais j'ai t appel deux fois au conseil de celui qui fut mon matre, dans le temps que cette fonction tait ambitionne par tout le monde; je lui dois le mme service, lorsque c'est une fonction que bien des gens trouvent dangereuse.
112 - Je laisse mon me Dieu mon crateur, je le prie de la recevoir dans sa misricorde, de ne pas la juger d'aprs ses mrites , mais par ceux de Ntre-Seigneur Jsus-Christ , qui s'est offert en sacrifice Dieu son Pre pour nous autres hommes, quelque indignes que nous en fussions, et moi le premier.
117 - Hue , quq leur vritable attachement pour moi avait ports s'enfermer avec moi dans ce triste sjour , et qui ont pens en tre les malheureuses victimes. Je lui recommande aussi Clry, des soins duquel j'ai! eu tout lieu de me louer depuis qu'il est avec moi...
265 - L'me navre de douleur la famille royale arriva au Temple. Santerre fut la premire personne qui se prsenta dans la cour o l'on descendit. Il fit aux officiers municipaux un signe que dans le moment je ne pus interprter. Depuis que j'ai connu les localits du Temple, j'ai jug que l'objet de ce signe tait de conduire ds l'instant de son arrive le Roi dans la tour. Un mouvement de tte, de la part des officiers municipaux , annona qu'il n'tait pas encore temps.
133 - La convention nationale dclare nul l'acte de Louis Capet, apport la barre par ses conseils , qualifi d'appel la nation du jugement contre lui rendu par la convention ; dfend qui que ce soit d'y donner aucune suite , peine d'tre poursuivi et puni comme coupable d'attentat contre la sret gnrale de la rpublique.
113 - Je n'ai jamais prtendu me rendre juge dans les diffrentes manires d'expliquer les dogmes qui dchirent l'Eglise de Jsus-Christ; mais je m'en suis rapport et rapporterai toujours, si Dieu m'accorde vie, aux dcisions que les suprieurs ecclsiastiques, unis la sainte Église catholique, donnent et donneront, conformment la discipline de l'Eglise, suivie depuis JsusChrist.
284 - En vous parlant peut-tre pour la dernire fois , je vous dclare que ma conscience ne me reproche' rien, et que mes dfenseurs ne vous ont dit que la vrit. Je n'ai jamais craint que ma conduite ft examine publiquement; mais mon cur est dchir de trouver dans l'acte d'accusation , l'imputation d'avoir voulu faire rpandre le sang du peuple, et sur-tout que les malheurs du...