Histoire d'un paysan, 1789-1815

Bibliothque populaire d'ducation et de rcration, [18--], 1869
 

 - 

.

1
1
2
16
3
38
4
54
5
84
6
115
7
136
8
160
11
197
12
212
13
235
14
249
15
268
16
285
17
307
18
335

9
173
10
185
19
347

-

373 - Gnraux, vous qui n'avez ici ni place ni droit de parler, vous n'tes pas fait pour nous rappeler son discours. Cependant, pour viter toute quivoque et tout dlai, je vous dclare que si l'on vous a charg de nous faire sortir d'ici, vous devez demander des ordres pour employer la force, car nous ne quitterons nos places que par la puissance de la baonnette.
372 - force militaire environne les tats ! o sont les ennemis de la nation? Catilina est-il nos portes? Je demande qu'en vous couvrant de votre dignit, de votre puissance lgislative, vous vous renfermiez dans la religion de votre serment; il ne nous permet de nous sparer qu'aprs avoir fait la constitution.
376 - L'Assemble nationale dclare que la personne de chaque dput est inviolable; que tous particuliers, toutes corporations, tribunal, cour ou commission, qui oseraient, pendant ou aprs la prsente session, poursuivre, rechercher, arrter ou faire arrter, dtenir ou faire dtenir un dput, pour...
371 - ce que vous venez d'entendre pourrait tre le salut de la patrie, si les prsents du despotisme n'taient pas toujours dangereux. Quelle est cette insultante dictature ? l'appareil des armes, la violation du temple national, pour vous commander d'tre heureux ! Qui vous fait ce commandement? votre mandataire. Qui vous donne des lois imprieuses? votre mandataire, lui...
186 - Roi pour l'excution des kitres de Convocation, le 24 janvier 1789. Le Roi, en adressant aux diverses provinces soumises son obissance, des lettres de convocation pour les Etats gnraux a voulu que ses sujets fussent tous appels concourir aux lections des Dputs qui doivent former cette grande et solennelle assemble...
375 - C'est aujourd'hui que je bnis la libert de ce qu'elle mrit de si beaux fruits dans l'assemble nationale. Assurons notre ouvrage , en dclarant inviolable la personne des dputs aux Etats-Gnraux.
184 - ... rons, plutt que d'abandonner nos fils, nos poux, nos frres & nos amants ; prfrant la gloire de partager leurs dangers, la scurit d'une honteuse inaction. En lisant cela, nous pleurions & nous disions : Voil de braves femmes, d'honntes gens ; nous ferions aussi comme eux ! Nous nous sentions forts. Et Chauvel, levant le doigt, s'cria : Que les nobles, les vques & les parlements tchent de comprendre cela!
182 - & de l'indignation; reconnaissant que les dispositions bienfaisantes de notre auguste roi , pour affranchir ses ,fidles sujets du tiers tat de l'esclavage, ne trouvent d'obs...
183 - Dclarons que, si les troubles recommenaient, et en cas de dpart , tous les ordres de citoyens se runissant pour la cause commune, nous nous joindrons la nation , dont les intrts sont les ntres; nous rservant, la force n'tant pas notre partage, de prendre pour nos fonctions et notre genre d'utilit le soin des bagages, provisions de bouche...
187 - ... tous les habitants composant le tiers tat, ns Franais ou naturaliss, gs de vingt-cinq ans, domicilis et compris au rle des impositions, pour concourir la rdaction des cahiers et la nomination des dputs.