YouTube Gmail Drive »
 
" Je ne persuadai pas, et l'on vit en peu de temps que je ne m'tais pas trompe. Les choses en restrent donc (en apparence) comme par le pass jusqu'en 1755. Puis, de longues rflexions sur les malheurs qui m'avaient poursuivie, mme dans la plus... "
Histoire religieuse: politique et littraire de la Compagnie de Jsus - 230
Jacques Crtineau-Joly - 1845
-

Histoire de la chute des Jsuites au XVIIIe sicle: (1750-1782)

Alexis Guignard de Saint-Priest, Alexis de Guignard comte de Saint-Priest - 1844 - : 372
...m'tais pas trompe. Les choses en restrent donc (en apparence) comme par le pass jusqu'en 1755. Puis, de longues rflexions sur les malheurs qui...le dtachement des choses qui m'amusaient le plus, tout me porta croire que le seul bonheur tait en Dieu. Je m'adressai au pre de Sacy, comme ...
-

Essai historique sur la destruction des ordres religieux en France au dix ...

Jean Marie Prat - 1845
...m'tais pas trompe. Les choses en restrent donc (en apparence) comme par le pass jusqu'en 1755. Puis de longues rflexions sur les malheurs qui m'avaient...n'tre jamais heureuse par les biens du monde, puisque aucun ne m'avait manqu et que je n'avais pu parvenir au bonheur, le le dtachement des choses qui...
-

Les Jesuites depuis leur origine jusqu' nos jours: histoire, types, moeurs ...

Arnould (M., Auguste Jean Franois) - 1846
...plus grande fortune, la certitude de n'tre jamais heureuse parles biens du inonde, puisqu'aucuns ne m'avaient manqu et que je n'avais pu parvenir au bonheur, le dtachement des chose.? qui m'amusaient le plus, tout me porta croire que le seul bonheur tait en Dieu. Je m'adressai...
-

Clment XIV et les jsuites

Jacques Crtineau-Joly - 1847 - : 459
...m'tais pas trompe. Les choses en restrent donc (en apparence) comme par le pass jusqu'en 1755. Puis, de longues rflexions sur les malheurs qui...le dtachement des choses qui m'amusaient le plus, tout me porta croire que le seul bonheur tait en Dieu. Je m'adressai au P. de Sacy, comme l'homme...
-

Clment XIV et les Jsuites, ou, Histoire de la destruction des Jsuites ...

Jacques Crtineau-Joly - 1848 - : 437
...m'tais pas trompe. Les choses en restrent donc (en apparence) comme par le pass jusqu'en 1755. Puis, de longues rflexions sur les malheurs qui...puisque aucuns ne m'avaient manqu et que je n'avais pu par(i) Manuscrits du duc de Choiseul. venir au bonheur, le dtachement des choses qui m'amusaient...
-

Histoire religieuse, politique et littraire de la Compagnie de ..., 5

1851
...m'tais pas trompe. Les choses en restrent donc (en apparence) comme par le pass jusqu'en 1755. Puis, de longues rflexions sur les malheurs qui m'avaient poursuivie, mme dans la plus grande for> Manuscrits du duc de Chois'ul. tune , la certitude de n'tre jamais heureuse par les biens...
-

Dcadence de la monarchie

Eugne Pelletan - 1861 - : 500
...l'avait effleure elle aussi, sur le trne de son ambition. a De longues rflexions, crivait-elle, qui m'avaient poursuivie, mme dans la plus grande...jamais heureuse par les biens du monde, puisque aucun ne m'avait manqu et que je n'avais pu parvenir au bonheur, le dta chement des choses...
-

Dcadence de la monarchie

Eugne Pelletan - 1861 - : 500
...l'avait effleure elle aussi, sur le trne de son ambition. De longues rflexions, crivait-elle, qui m'avaient poursuivie, mme dans la plus grande...fortune; la certitude de n'tre jamais heureuse parles biens du monde, puisque aucun ne m'avait manqu et que je n'avais pu parvenir au bonheur,...
-

Dcadence de la monarchie

Eugne Pelletan - 1861 - : 500
...l'avait effleure elle aussi, sur le trne de son ambition. De longues rflexions, crivait-elle, qui m'avaient poursuivie, mme dans la plus grande fortune; la certitude de n'lre jamais heureuse par les biens du monde, puisque aucun ne m'avait manqu et que je n'avais...
-

Madame de Pompadour et la cour de Louis XV au milieu du dix-huitime sicle ...

Émile Campardon, F. Ch Joullain - 1867 - : 515
...apparence comme par le pass jusqu'en 1755. Puis, de longues rflexions sur les malheurs qui m'avoient poursuivie, mme dans la plus grande fortune, la...de n'tre jamais heureuse par les biens du monde, puisqu'aucun ne m'avoit manqu et que je n'avois pu parvenir au bonheur, le dtachement des choses...
-




  1. PDF