Histoire religieuse: politique et littraire de la Compagnie de Jsus

P. Melliar, 1845
 

 - 

.

-

430 - ... votre culte proscrit. Mais qu'entends-je? grand Dieu! que vois-je? Aux saints cantiques qui faisaient retentir les votes sacres en votre honneur succdent des chants lubriques et profanes! Et toi, divinit infme du Paganisme, impudique Vnus, tu viens ici mme prendre audacieusemeni la place du Dieu vivant, t'asseoir sur le trne du Saint des Saints, et recevoir l'encens coupable de tes nouveaux adorateurs.
372 - Papes , nos successenrs, contre quiconque oserait apporter le moindre obstacle, empchement ou dlai l'excution du prsent Bref. Nous mandons en outre, et nous dfendons, en vertu de la sainte obissance, tous et chacun des ecclsiastiques rguliers et sculiers, quels que soient leur grade, dignit, qualit et condition, et notamment ceux qui ont t jusqu' prsent attachs la Socit et qui en faisaient partie , de s'opposer ...
232 - La ngociation dont il s'agit n'est donc pas relative moi; mais elle m'intresse vivement pour le roi, qui je suis aussi attache que je dois l'tre; ce n'est pas de mon ct qu'il faut craindre de mettre des conditions dsagrables ; celle de retourner avec mon mari n'est plus proposable, puisqu'il a refus pour jamais, et que par consquent ma conscience est fort tranquille ce sujet; toutes les autres ne me feront aucune peine ; il s'agit de voir celles qui seront proposes...
467 - Je ne les ai point protgs tant qu'ils ont t puissants; dans leur malheur, je ne vois en eux que des gens de lettres qu'on aurait bien de la peine remplacer pour l'ducation de la jeunesse.
356 - , ne condamne ni la doctrine, ni les murs, ni la discipline des Jsuites. Les plaintes des cours contre l'Ordre sont les seuls motifs de sa suppression qui soient allgus , et le Pape la justifie par des exemples prcdents d'Ordres supprims pour se conformer aux exigences de l'opinion publique.
365 - ... et d'autres personnages illustres par leur dignit, leur science et leur religion, ont joint leurs sollicitations et leurs avis. Mais, voulant embrasser le parti le plus sr dans une affaire si grave et si importante, nous avons cru avoir besoin d'un long espace de temps, non-seulement pour faire les plus exactes recherches, le plus srieux examen , et pour dlibrer ensuite avec toute la prudence ncessaire, mais aussi afin d'obtenir du Pre des lumires son secours et son assistance...
371 - ... privs, s'ils en taient actuellement chargs. Quant aux Missions, que nous voulons tre galement comprises dans tout ce que nous avons statu touchant la suppression de la Socit , nous nous rservons de prendre cet gard les mesures propres procurer le plus facilement et le plus srement la conversion des infidles et la cessation de toute dispute. Or, aprs avoir cass et abrog entirement , comme cidessus, tous les privilges et statuts de cet Ordre, nous dclarons...
230 - Je ne persuadai pas, et l'on vit en peu de temps que je ne m'tais pas trompe. Les choses en restrent donc (en apparence) comme par le pass jusqu'en 1755. Puis, de longues rflexions sur les malheurs qui m'avaient poursuivie, mme dans la plus grande fortune, la certitude de n'tre jamais heureuse par les biens du monde, puisque...
225 - Pour moi, qui vois tout en ce moment couleur de rose, je vois d'ici les Jansnistes mourant l'anne prochaine de leur belle mort, aprs avoir fait prir cette anne-ci les Jsuites de mort violente, la tolrance s'tablir, les Protestants rappels, les prtres maris, la confession abolie et le fanatisme cras sans qu'on s'en aperoive.
227 - ... crimes. Vous devez vous apercevoir que je n'ai pas mnag les jsuites ; mais je soulverais la postrit en leur faveur si je les accusais d'un crime dont l'Europe et Damiens les ont justifis. Je ne puis et ne dois dire que ce qui est dans le procs.