Nouvelle revue germanique, 12

Levrault, 1832
 

 - 

.

-

368 - Qu'il s'en prenne lui-mme, si la loi ne lui donne point une grande influence dans l'instruction primaire; car c'tait lui devancer la loi et s'y faire d'avance une place ncessaire. La loi, fille des faits, s'appuiera donc peu sur le clerg : mais si elle l'cartait entirement, elle ferait une faute norme; car elle mettrait dcidment le clerg contre l'instruction primaire, et elle engagerait une lutte dclare, scandaleuse et prilleuse. Le terme moyen naturel est de...
264 - Ce sont l les bases de toutes les universits de l'Europe : il faut les transporter parmi nous ; il faut par l vivifier les provinces et ajouter au mouvement que nos institutions communales et dpartementales rpandront , j'espre, en crant de grands centres d'activit intellectuelle et morale , des foyers de lumire semblables ceux qui clairent toutes les parties de l'Allemagne. Je ne dveloppe ici aucune de ces ides, sur lesquelles j'aurai souvent occasion de revenir et d'insister.
229 - Partout, dans les moindres villages, j'ai rencontr des bandes d'enfants de l'ge le plus tendre , la plupart appartenant aux dernires classes du peuple, sans bas et sans souliers, avec la blouse bleue et le ceinturon de cuir, et sous le bras une ardoise et un livre de lecture, Lesebuch.
264 - Privat-Docenten, c'est--dire, titulaires, adjoints, agrgs, ainsi que sur la distinction du traitement fixe et du traitement ventuel. Au contraire, voulez-vous avoir l'idal d'une organisation absurde de l'enseignement suprieur? Imaginez la nomination de professeurs titulaires faite par voie de concours,' en quelques semaines, entre des jeunes gens qui souvent n'ont pas crit deux lignes ni profess une anne, et qui, au bout de quelques preuves, reoivent quelquefois...
265 - M. le ministre , de substituer ces pauvres facults de provinces, partout languissantes et mourantes, de grands centres scientifiques, rares mais bien placs, qui renvoient au loin une forte lumire, quelques universits compltes , comme en Allemagne, c'est--dire, nos cinq facults runies , se prtant l'une l'autre un mutuel appui, de mutuelles lumires, un mutuel mouvement.
265 - Mais le plus inoui est de voir, dans ce mme pays, les diverses facults dont se compose une universit allemande spares les unes des autres, dissmines et comme perdues dans l'isolement : ici des facults des sciences o se font des cours de physique, de chimie, d'histoire naturelle, sans qu'il y ait ct une facult de mdecine qui en profite; l des facults de droit et des facults de thologie sans facult des lettres, c'est--dire, sans histoire, sans littrature,...
14 - nature ont mis ses trsors ses pieds : demi dieu en puissance, prophte par la profondeur de sa vue, esprit surnaturel par l'tendue de sa sagesse, plus lev que l'humanit, il s'a baisse jusqu'aux mortels, comme s'il n'avait pas le sentiment de sa supriorit, et il est naf et ingnu comme un enfant. Mais ce n'est ni par la subtilit mystique du littrateur allemand, ni par les...
256 - C'tait alors pour le protestantisme une mesure de conservation ; et de nos jours mme cette loi pourrait fort bien se dfendre. La mission de l'État est aussi de rpandre la morale et les lumires ; de plus, il a le droit et le devoir de protger l'ordre social au dedans comme au dehors ; et l'on ne peut nier que de tous les moyens d'ordre intrieur, le plus puissant ne soit l'instruction gnrale. C'est une sorte de conscription intellectuelle et morale. Au reste ceci, M.
265 - Le plus inou, disait-il, est de voir dans ce mme pays (en France) les diverses facults dont se compose une universit allemande spares les unes des autres, dissmines et comme perdues dans l'isolement. Ici des facults de sciences o se font des cours de physique...
366 - En gnral, les coles bourgeoises allemandes, un peu infrieures nos collges communaux pour les tudes classiques et scientifiques, leur sont incomparablement suprieures pour l'enseignement de la religion . de la gographie, de l'histoire, des langues modernes, de la musique, du dessin et de la littrature nationale. Selon moi, il est de la plus haute importance de crer en...