Histoire de France: depuis les temps les plus reculs jusqu'en 1789, 5

Furne, 1844
 

 - 

.

-

424 - Vienne, avec d'autres braves hommes d'armes de l'Artois et de la comt de Guines, sans parler des bourgeois, tous gens de rsolution , aguerris par les prils de la mer. Quand Edouard eut reconnu l'impossibilit d'emporter Calais d'un coup de main , il fit btir, entre la ville et la rivire et le pont de Nieulai , htels et maisons , assis et ordonns par rues bien et faiticement...
399 - En aprs, je vous ai gouverns en si grand'paix, que vous avez eu , du temps de mon gouvernement, toutes choses volont, bls, laines, avoir, et toutes marchandises, dont vous tes recouvrs et en bon point.
415 - Et dit ses marchaux : Faites passer nos Gnois devant, et commencez la bataille, au nom de Dieu et de Monseigneur saint Denis.
237 - Nous, considrant que notre royaume est dit et nomm le royaume des Francs et voulant que la chose en vrit soit accordant au nom et que la condition des gens soit amende par nous et la venue de notre nouveau gouvernement; par dlibration de notre grand...
544 - France, chevaliers et cuyers , honnissaient et trahissaient le royaume, et que ce serait grand bien que de les dtruire tous... Et chacun d'eux dit : II est vrai ! il est vrai! honni soit celui par qui il demeurera (il y aura retard) que tous les gentilshommes ne soient dtruits...
437 - Ha, gentil sire, depuis que je repassai la mer en grand pril, si comme vous savez, je ne vous ai rien requis ni demand : or vous prie-je humblement et requiers en propre don, que pour le Fils de sainte Marie , et pour l'amour de moi , vous veuillez avoir de ces six hommes mercy.
218 - Ferre, de Corbie, et pour tous les nobles et communs de Bourgogne , et pour tous nos allis et adjoints tant dedans les points du royaume de France; salut.
483 - Or sus, tratre, tu n'es pas digne de seoir la table de mon fils. Par l'me de mon pre, que je ne...
504 - L'archevque de Reims, Jean de Craon, pour les gens d'glise, le duc de Bretagne pour les nobles, le prvt Marcel pour les bourgeois, rpondirent qu'ils feraient ce que pourroient aux fins susdites, et demandrent un dlai pour dlibrer loisir. Puis les tats jugrent...
416 - Or tt, tuez toute cette ribaudaille , car ils nous empchent la voie sans raison.