Vie de Napolon Buonaparte: prcde d'un tableau prliminaire de la Rvolution franaise

Treuttel et Wrtz, 1827
 

 - 

.

1
2
2
3
3
37
4
66
5
67
6
82
7
110
8
118
9
119
10
174
11
175
12
222
13
225
14
260

-

74 - La libert, quel que ft son langage, nous plaisait par son courage ; l'galit, par sa commodit. On trouve du plaisir descendre tant qu'on croit pouvoir remonter ds qu'on le veut ; et, sans prvoyance, nous gotions tout la fois les avantages du patriciat et les douceurs d'une philosophie plbienne.
202 - Votre manda taire ! Qui vous donne des lois imprieuses? Votre mandataire! Lui qui doit les recevoir de nous, Mes sieurs, qui sommes revtus d'un sacerdoce politique et inviolable ; de nous enfin de qui seuls vingt-cinq millions d'hommes attendent un bonheur certain, parce qu'il doit tre consenti, donn et reu par tous ! Mais la libert de vos dlibrations est en chane ! une force militaire environne les États 1 O sont les ennemis de la nation?
202 - Messieurs, j'avoue que ce que vous venez d'entendre pourrait tre le salut de la patrie, si les prsents du despotisme n'taient pas toujours dangereux. Quelle est cette insultante dictature ? L'appareil des armes, la violation du temple national, pour vous commander d'tre heureux ! Qui vous fait ce commandement ? votre mandataire. Qui vous donne des lois imprieuses ? votre mandataire...
202 - J'avoue que ce que vous venez d'entendre pourrait tre le salut de la patrie si les prsents du despotisme n'taient pas toujours dangereux. Quelle est cette insultante dictature? l'appareil des armes, la violation du temple national, pour vous commander d'tre heureux? Qui vous fait ce commandement? Votre mandataire. Qui vous donne des lois imprieuses? Votre mandataire, lui qui doit les recevoir de...
74 - ... nous nous sentions disposs suivre avec enthousiasme les doctrines philosophiques que professaient des littrateurs spirituels et hardis. Voltaire entranait nos esprits ; Rousseau touchait nos curs ; nous sentions un secret plaisir les voir attaquer un vieil chafaudage qui nous semblait gothique et ridicule. Ainsi, quoique ce fussent nos rangs, nos...
203 - Allez dire ceux qui vous envoient que nous sommes ici par la volont du peuple, et que nous n'en sortirons que par la puissance des baonnettes.
202 - O sont les ennemis de la nation ? Catilina est-il nos portes ? Je demande qu'en vous couvrant de votre dignit, de votre puissance lgislative, vous vous renfermiez dans la religion de votre serment ; il ne nous permet de nous sparer qu'aprs avoir fait la constitution.
74 - Rousseau touchait nos curs; nous sentions un secret plaisir les voir attaquer un vieil chafaudage, qui nous semblait gothique et ridicule. Ainsi, quoique ce fussent nos rangs, nos privilges, les dbris de notre ancienne puissance qu'on minait sous nos pas, cette petite guerre nous plaisait : nous n'en prouvions pas les atteintes, nous n'en avions que le spectacle. Ce n'taient que...
73 - ... sans prvoir nos destines. Entravs dans cette marche lgre par l'ancienne morgue de la vieille cour, par les ennuyeuses tiquettes du vieux rgime, par la svrit de l'ancien clerg, par l'loignement de nos pres pour nos modes nouvelles, pour nos costumes favorables l'galit, nous nous sentions disposs suivre avec enthousiasme les doctrines philosophiques que professaient des littrateurs spirituels et hardis. Voltaire entranait nos esprits; Rousseau touchait...
x - Napolon; ou, recueil des mdailles et des monnaies, qui ont t frappes depuis la premire campagne de l'arme d'Italie jusqu' son abdication en 1815. [Publie par James Millingen.] 4".