Oeuvres indites de Chrtien-Guillaume Lamoignon Malesherbes: avec un prcis historique de sa vie

M. Hne, Buisson et Giguet et Michaud, 1808 - 340
 

 - 

.

1
1
2
2
3
11
4
35
5
39
6
43
7
44
8
79
13
127
14
129
15
133
16
139
17
142
18
143
19
145
20
149

9
102
10
111
11
121
12
125
21
167
22
174
23
271

-

xiii - ... fut mon matre, dans le temps que cette fonction tait ambitionne par tout le monde ; je lui dois le mme service, lorsque c'est une fonction que bien des gens trouvent dangereuse. Si je connaissais un moyen possible pour lui faire connatre mes dispositions, je ne prendrais pas la libert de m'adresser vous. J'ai pens que, dans la place que vous occupez, vous aurez plus de moyens que personne pour lui faire passer cet avis.
xiii - Mais j'ai t appel deux fois au conseil de celui qui fut mon matre, dans le temps que cette fonction tait ambitionne par tout le monde; je lui dois le mme service, lorsque c'est une fonction que bien des gens trouvent dangereuse.
230 - ... et si la communaut a un procs soutenir, il faut aussi qu'elle se fasse autoriser par l'intendant. Il faut que la cause soit plaide ce premier tribunal avant d'tre porte devant la justice.
189 - ... ne peut jamais savoir ce qu'il doit; que souvent le prpos ne le sait pas mieux, et qu'on se permet des interprtations plus ou moins rigoureuses, suivant que le prpos est plus ou moins avide...
88 - Mais , s'il existe dans un pays des lois anciennes et respectes , si le peuple les regarde comme le rempart de ses droits et de sa libert, si elles sont rellement un frein utile contre les abus de l'autorit...
224 - France, dit-il, la nation a toujours eu un sentiment profond de ses droits et de sa libert : nos maximes ont t plus d'une fois reconnues par nos rois; ils se sont mme glorifis d'tre les souverains d'un peuple libre. Cependant les articles de cette libert n'ont jamais t rdigs.
220 - Tain jout d'une autorit absolue et illimite , nais chacun des excuteurs de ses ordres use aussi d'un pouvoir sans bornes. Il en rsulte ncessairement une tyrannie intolrable : car il est une diffrence infinie entre la puissance exerce par un matre dont le vritable intrt est celui de son peuple, et Celle d'un sujet qui , enorgueilli de ce pouvoir auquel il n'tait pas destin , se plat en aggraver le poids sur ses gaux : genre de...
67 - Sire, qu'aucun citoyen, dans votre royaume, n'est assur de ne pas voir sa libert sacrifie une vengeance; car personne n'est assez grand pour tre l'abri de la haine d'un ministre, ni assez petit pour n'tre pas digne de celle d'un commis des fermes (1).
201 - Far la foi accorde aux procs-verbaux*, le prix est continuellement mis au parjure; par les dlations, c'est la trahison domestique qu'on promet rcompense. ' Tels sont les moyens par lesquels plus de cent cinquante millions arrivent tous les ans dans les coffres de Votre Majest. Ce n'est point nous, Sire, de vous indiquer d'autres impts qui...
157 - Osons dire mme qu'un heureux enthousiasme s'est empar de tous les esprits, et que le temps est venu o tout homme capable de penser, et surtout d'crire, se croit oblig de diriger ses mditations vers le bien public.