Choix de rapports, opinions et discours prononcs la Tribune Nationale depuis 1789 jusqu' ce jour: 1792-95. (Convention) (t. 10 also contains Le procs Louis XVI)

Guillaume N. Lallement
A. Eymery, 1820
 

 - 

.

-

522 - Je prie MM. de Malesherbes, Tronchet et Desze, de recevoir ici tous mes remercments, et l'expression de ma sensibilit, pour tous les soins et les peines qu'ils se sont donns pour moi. Je finis en dclarant devant Dieu, et prt paratre devant lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancs contre moi.
520 - Dieu de recevoir la ferme rsolution o je suis, s'il m'accorde vie, de me servir aussitt que je le pourrai du ministre d'un prtre catholique pour m'accuser de tous mes pchs, et recevoir le sacrement de pnitence. Je prie tous ceux que je pourrais avoir offenss par inadvertance (car je ne me rappelle pas d'avoir fait sciemment aucune offense personne ) ou ceux ...
347 - ... l'ami constant du peuple. Le peuple dsirait la destruction d'un impt dsastreux qui pesait sur lui ; il le dtruisit : le peuple demandait l'abolition de la servitude ; il commena par l'abolir lui-mme dans ses domaines : le peuple sollicitait des rformes dans la lgislation criminelle pour l'adoucissement du sort des accuss ; il fit ces rformes ; le peuple voulait que des milliers de Franais, que la rigueur de nos usages avait privs jusqu'alors des droits qui appartiennent...
228 - ... un roi dont le nom seul attire le flau de la guerre sur la nation agite, ni la prison, ni l'exil ne peut rendre son existence indiffrente au bonheur public; et cette cruelle exception aux lois ordinaires que la justice avoue, ne peut tre impute qu' la nature de ses crimes. Je prononce regret cette fatale vrit... Mais Louis doit mourir, parce qu'il faut que la patrie vive.
279 - Nous sommes ici deux qui n'en font qu'un; mmes sentiments, mmes principes, mme ardeur pour vous servir. Nous gardons le silence ; mais c'est que le rompant trop tt, nous vous compromettrions : mais nous parlerons ds que nous serons srs de l'appui gnral, et ce moment est proche. Si l'on nous parle de la part de ces gens-l, nous n'couterons rien; si c'est de la vtre, nous couterons, mais nous irons droit notre chemin ; ainsi, si l'on veut que vous nous fassiez dire quelque chose,...
348 - En vous parlant peut-tre pour la dernire fois , je vous dclare que ma conscience ne me reproche rien , et que mes dfenseurs ne vous ont dit que la vrit. > Je n'ai jamais craint que ma conduite ft examine publiquement ; mais mon cur est dchir de trouver dans l'acte d'accusation l'imputation d'avoir voulu faire rpandre le sang du peuple...
267 - Vos frres, ennemis de l'État, ont ralli les migrs sous leurs drapeaux ; ils ont lev des rgiments , fait des emprunts , et contract, des alliances en votre nom, vous ne les avez dsavous qu'au moment o vous avez t bien certain, que vous ne pouviez plus nuire leurs projets. Votre intelligence avec eux est prouve par un. billet crit de la main de Louis-Stanislas-Xavier , souscrit par vos deux frres, et ainsi conu: Je vous ai crit , mais c'tait par la poste ,...
174 - Si le roi se met la tte d'une arme et en dirige les forces contre la nation, ou s'il ne s'oppose pas par un acte formel une telle entreprise qui s'excuterait en son nom, il sera cens avoir abdiqu la royaut.
519 - Paris , par ceux qui taient mes sujets, et priv de toute communication quelconque, mme, depuis le 1 1 du courant, avec ma famille ; de plus , impliqu dans un procs dont il est impossible de prvoir l'issue , cause des passions des hommes, et dont on ne trouve aucun prtexte ni moyens dans aucune loi existante , n'ayant que Dieu pour tmoin de mes penses, et auquel je puisse m'adresser, je dclare ici, en sa prsence, mes dernires volonts et mes sentiments.
268 - Narbonne , votre agent , avait demand une leve de cinquante mille hommes; mais il arrta le recrutement vingt-six mille , en assurant que tout tait prt. Rien ne l'tait pourtant. Aprs lui , Servan proposa de former auprs de Paris un camp de vingt mille hommes; l'assemble lgislative le dcrta, vous refustes votre sanction. Un lan de patriotisme fit...