Etudes de philosophie morale et d'conomie politique, 1

Guillaumin, 1858 - 531
 

 - 

.

-

105 - Que si quelqu'un, aprs avoir reconnu publiquement ces mmes dogmes, se conduit comme ne les croyant pas, qu'il soit puni de mort ; il a commis le plus grand des crimes : il a menti devant les lois.
105 - L'existence de la divinit puissante, intelligente, bienfaisante, prvoyante et pourvoyante, la vie venir, le bonheur des justes, le chtiment des mchants, la saintet du contrat social et des lois; voil les dogmes positifs.
121 - Trop souvent la raison nous trompe, nous n'avons que trop acquis le droit de la rcuser ; mais la conscience ne trompe jamais, elle est le vrai guide de l'homme...
275 - Tout ce que je vois jette les semences d'une rvolution qui arrivera immanquablement, et dont je n'aurai pas le plaisir d'tre tmoin. Les Franais arrivent tard tout, niais enfin ils arrivent. La lumire s'est tellement rpandue de proche en proche, qu'on clatera la premire occasion; et alors ce sera un beau tapage. Les jeunes gens sont bien heureux; ils verront de belles choses.
205 - C'est pourquoi je ne saurais aucunement approuver ces humeurs brouillonnes et inquites, qui, n'tant appeles, ni par leur naissance, ni par leur fortune, au maniement des affaires publiques, ne laissent pas d'y faire toujours, en ide, quelque nouvelle r formation.
113 - Posons pour maxime incontestable que les premiers mouvements de la nature sont toujours droits : il n'ya point de perversit originelle dans le cur humain; il ne s'y trouve pas un seul vice dont on ne puisse dire comment et par o il y est entr.
120 - Supposer quelque acte, quelque effet qui ne drive pas d'un principe actif, c'est vraiment supposer des effets sans cause, c'est tomber dans le cercle vicieux.
150 - Le feu, l'air, l'esprit, la lumire, tout vit par l'action. De l la communication et l'alliance de tous les tres. De l l'unit et l'harmonie dans l'univers. Cependant cette loi de la nature si fconde, nous trouvons que c'est un vice dans l'homme. Et parce qu'il est oblig d'y obir, ne pouvant subsister dans le repos, nous concluons qu'il est hors de sa place.
91 - ... grossiers n'avaient encore aucun exercice, et plus difficile encore concevoir en ellemme, puisque cet accord unanime dut tre motiv, et que la parole parat avoir t fort ncessaire pour tablir l'usage de la parole.
151 - La raison et le sentiment se conseillent et se supplent tour tour. Quiconque ne consulte qu'un des deux et renonce l'autre, se prive inconsidrment d'une partie des secours qui nous ont t accords pour nous conduire.