Collection complte des mmoires relatifs l'histoire de France depuis le rgne de Philippe-Auguste, jusqu'au commencement du dix-septieme sicle, par m. Petitot, 11

Claude Barnard Petitot
1824
 

 - 

.

-

74 - voulons et vous mandons qu'en toute diligence faites rechercher par les registres et papiers de nostre chambre des comptes ce qui s'en pourra trouver , et en faites faire un extrait , et incontinent aprs le nous envoiez. Donn Amboise le 22 jour de de
174 - Pericg. p. 100. plus souvent incertaines, je ne say si je dois m'y engager ; car je n'oserois pas avancer qu'il vienne de l'Anglois chicquen, qui signifie un poullet : en sorte que chicaner seroit imiter les poullets, qui ont coutume de courir les uns aprs les autres pour s'arracher le morceau hors du bec ; ce que font ceux qui jouent la chicane la faon des Grecs, jettans une balle au milieu d'un champ, et chacun tchant de l'enlever son compagnon. Quoy qu'il en soit, on ne doit pas,...
133 - mandons nous que l'ordenance dessusdite vous faciez crier et publier solempnellement sans delay par les lieux de vostre garde , o vous saurez qu'il sera faire, et de dfendre de par nous que nuls ne soit si hardy sur la peine dessusdite d'aler aux armes tournoiemens , joustes, ou tupineiz, en nostre royaume, ou hors, jusques ladite feste de Saint Remy, et faites cette besoigne si diligemment, que vous n'en puissiez estre repris de negligence, ou de inobedience...
389 - ... armes ou armoiries quelques-uns de leurs plus affidez , qu'ils ont admis par ce moyen dans leur famille : ce qui ne s'est fait pareillement que par honneur , sans que pour cela les adoptez pussent prtendre aux successions, et aux autres droits et privilges des maisons. Ainsi nous lisons que Sigismond, roy de Pologne, adopta Emilio...
43 - ... le traiter avec tous les gards dus un roi ; d'autres disent qu'il fut conduit au Caire et mis dans la maison de Lokman : ce sentiment me parot le plus probable. Touran-Chah , aprs la bataille, fit massacrer tous les prisonniers ; il ne rserva que les gens d'art ou de mtier qui pouvoient lui tre utiles : il fit part au gouverneur de Damas de la victoire qu'il venoit de remporter, et lui envoya le bonnet du roi des Franais, que ce prince avoit laiss tomber dans la chaleur du...
188 - Olivier de La Marche, et autres auteurs, il s'en faisoit aussi quelquefois dans les occasions des festes solennelles, ou des tournois. Jacques Valere, en son Trait d'armes de noblesse : S'il est roy ou prince qui soit au dit tour noy, et s'il lui plaist peust faire de grce chevaliers, et d'un chevalier un banne'ret, pour alors prendre
64 - ... la porte du palais, o il estoit libre un chacun de venir plaider sa cause, de dduire ses interests et d'adresser ses plaintes. Mais depuis que nos rois eurent tabli leurs parlemens pour distribuer la justice leurs sujets, ils les divisrent en diverses chambres et compagnies, suivant la diffrence et la nature des affaires. Celles qui se pouvoient terminer par plaidoyers estoient juges de la chambre des plaits, qui est la grande chambre, les autres en celles des enqutes....
359 - ... mal, domage aucun, ne vilenie l'un l'autre, etc. ; et firent en outre, au regard de ce, plusieurs grandes et solennelles promesses en tels cas accoustumez : car en signe et demonstrance de toute affection et perfection d'amour...
238 - IfJTous les cris de guerre n'estoient pas toujours conus en termes d'invocation : car souvent ils estoient tirez de quelques devises des anctres qui avoient leur origine de quelque avanture notable, ou de quelques mots qui marquoient la dignit ou l'excellence de la maison. Ils estoient mme quelquefois tirez des armoiries, et le plus ordinairement le simple nom de la famille servoit de cry.
108 - Enguerrand, de l'an 1218, dies hastihidii, et dans un autre de Jean , vidame d'Amiens, de l'an 1271 , le jour du Bouhordeis, parce qu'en ces jours-l on faisoit des behourds , des tournois et des joustes. Et afin que ces assembles fussent plus...