Histoire abrge des traits de paix, entre les puissances de l'Europe, depuis la paix de Westphalie, 9

Chex Gide fils, 1817 - 483
 

 - 

.

-

41 - ... que cet abus monstrueux du droit de blocus n'a d'autre but que d'empcher les communications entre les peuples et d'lever le commerce et l'industrie de l'Angleterre sur la ruine de l'industrie et du commerce du continent ; 6...
40 - Qu'elle tend aux villes et ports de commerce non fortifis , aux havres et aux embouchures des rivires , le droit de blocus qui , d'aprs la raison et l'usage de tous les peuples polics, n'est applicable qu'aux places fortes...
283 - ... de la Carniole, et la suivant jusqu' la frontire de la Bosnie, savoir, partie de la Croatie provinciale, six districts de la Croatie militaire, Fiume et le Littoral hongrois, l'istrie autrichienne ou district de Castua, les...
246 - J'ai repouss cette injuste agression ; le Dieu qui donne la victoire , et qui punit l'ingrat et le parjure , a t favorable mes armes : je suis entr dans la capitale de l'Autriche , et je me trouve sur vos frontires. C'est l'empereur d'Autriche, et non le roi de Hongrie, qui m'a dclar la guerre. Par vos constitutions, il n'aurait pu le faire sans votre consentement. Votre systme constamment...
245 - Les princes de cette maison ont abandonn leur capitale, non comme des soldats d'honneur qui cdent aux circonstances et aux revers de la guerre, mais comme des parjures que poursuivent leurs propres remords. En fuyant de Vienne, leurs adieux ses habitants ont t le meurtre et l'incendie; comme Mde, ils ont de leurs propres mains gorg leurs enfants.
385 - Le prsent Trait sera ratifi, et les ratifications en seront changes Paris dans le dlai de quinze jours, ou plus tt, si faire se peut. En foi de quoi, les plnipotentiaires respectifs l'ont sign et y ont appos le cachet de leurs armes. Fait en double expdition, Paris, le vingt-troisime jour de janvier de l'an de grce mil huit cent soixante.
377 - NAPOLÉON, Empereur des Franais, roi d'Italie, protecteur de la Confdration du Rhin, mdiateur de la Confdration suisse, etc., etc., etc.
42 - Tout magasin, toute marchandise, toute proprit , de quelque nature qu'elle puisse tre, appartenant un sujet de l'Angleterre , sera dclar de bonne prise. Art. 5. Le commerce des marchandises angloises est dfendu , et toute marchandise appartenant l'Angleterre ou provenant de ses fabriques et de ses colonies , est dclare de bonne prise.
42 - Aucun btiment venant directement de l'Angleterre ou des colonies anglaises, ou y ayant t depuis la publication du prsent dcret, ne sera reu dans aucun port.
46 - SM, conformment l'avis de son conseil , de statuer et d'ordonner, par la prsente, qu'il ne sera permis aucun vaisseau de faire le commerce de l'un l'autre des ports appartenant la France ou ses allis , ou tant occups par eux , ou se trouvant sous leur influence , au point que des navires britanniques n'y puissent commercer librement.