Les pres apostoliques et leur poque, cours d'loquence sacre

 

 - 

.

-

158 - Je consultai les philosophes, je feuilletai leurs livres, j'examinai leurs diverses opinions; je les trouvai tous fiers , affirmatifs, dogmatiques, mme dans leur scepticisme prtendu , n'ignorant rien , ne prouvant rien , se moquant les uns des autres ; et ce point commun tous me parut le seul sur lequel ils ont tous raison. Triomphants quand ils attaquent , ils sont sans vigueur en se dfendant. Si vous pesez les raisons , ils n'en ont que pour dtruire; si vous comptez les voix, chacun...
356 - Ce qui tait ds le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contempl et ce que nos mains ont touch du Verbe de vie...
212 - Chose admirable! la religion chrtienne, qui ne semble avoir d'objet que la flicit de l'autre vie , fait encore notre bonheur dans celle-ci.
93 - C'est pourquoi l'homme quittera son pre et sa mre, et s'attachera sa femme, et les deux deviendront une seule chair?
286 - Il ne faut pas ressembler l'homme de l'État de Soung. Il y avait dans l'État de Soung un homme qui tait dans la dsolation de ce que ses bls ne croissaient pas ; il alla les arracher moiti, pour les faire crotre plus vite. Il s'en revint l'air tout hbt, et dit aux personnes de sa famille : Aujourd'hui je suis bien fatigu; j'ai aid nos bls crotre. Ses fils accoururent avec empressement pour voir ces bls ; mais toutes les tiges avaient sch.
15 - J'ai t battu de verges trois fois ; j'ai t lapid une fois ; j'ai fait naufrage trois
287 - L'homme qui la voit ainsi dpouille pense qu'elle n'a jamais port d'arbres forestiers. Cet tat de la montagne est-il son tat naturel? Quoiqu'il en soit ainsi pour l'homme, les choses qui se conservent dans son cur, ne sont-ce pas les sentiments d'humanit et d'quit ? Pour lui, les passions qui lui ont fait dserter les bons et nobles sentiments de son cur sont comme la hache et la serpe pour les arbres de la montagne, qui chaque matin les attaquent. [Son me, aprs avoir ainsi...
289 - J'ai lu avec beaucoup d'attention les saintes Écritures, et je pense que ce volume (indpendamment de sa cleste origine) contient plus d'loquence, plus de vrits historiques, plus de morale, plus de richesses potiques, en un mot plus de beauts de tous les genres, qu'on n'en pourrait recueillir de tous les autres livres ensemble, dans quelque sicle et dans quelque langue qu'ils aient t composes.
70 - Aprs la lecture de la loi et des prophtes, les chefs de la synagogue leur envoyrent dire: Mes frres , si vous avez quelque exhortation faire au peuple , vous pouvez parler.
399 - ... o tait assis le bienheureux Polycarpe lorsqu'il prchait la parole de Dieu. Je le vois encore entrer et sortir; sa dmarche, son extrieur, son genre de .vie, les discours qu'il adressait son peuple, tout est grav dans mon cur. Il me semble encore l'entendre nous raconter de quelle manire il avait convers avec Jean et plusieurs autres qui avaient vu le Seigneur, nous rapporter leurs paroles...