Histoire de la Rvolution de 1789 et de l'tablissement d'une constitution en France, 10

 

 - 

.

-

235 - En vous parlant peut-tre pour la dernire fois, je vous dclare que ma conscience ne me reproche rien , et que mes dfenseurs ne vous ont dit que la vrit. Je n'ai jamais craint que ma conduite ft examine publiquement ; mais mon cur est dchir de trouver dans...
325 - Je plains de tout mon cur nos frres qui peuvent tre dans l'erreur; mais je ne prtends pas les juger, et je ne les aime pas moins tous en Jsus-Christ, suivant ce que la charit chrtienne nous enseigne.
325 - Je prie MM. de Malesherbes, Tronchet et Desze, de recevoir ici tous mes remercments, et l'expression de ma sensibilit, pour tous les soins et les peines qu'ils se sont donns pour moi. Je finis en dclarant devant Dieu, et prt paratre devant lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancs contre moi.
325 - ... que je peux leur avoir fait ; je prie tous ceux qui ont de la charit d'unir leurs prires aux miennes, pour obtenir de Dieu le pardon de mes pchs. Je pardonne de tout mon cur ceux qui se sont faits mes ennemis, sans que je leur en aie donn aucun sujet ; et je prie Dieu de leur pardonner...
325 - Dieu de recevoir la confession que je lui en ai faite, et surtout le repentir profond que j'ai d'avoir mis mon nom (quoique cela ft contre ma volont) des actes qui peuvent tre contraires la discipline et la croyance de l'Église catholique laquelle je suis toujours rest sincrement uni de cur.
325 - Dieu de leur pardonner , de mme qu' ceux qui , par un faux zle ou par un zle mal entendu , m'ont fait beaucoup de mal.
216 - Vos frres, ennemis de l'Etat, ont ralli les migrs sous leurs drapeaux, ils ont lev des rgiments, fait des emprunts et contract des alliances en votre nom : vous ne les avez dsavous qu'au moment o vous avez t bien certain que vous ne pouviez plus nuire leurs projets. Votre intelligence avec eux est prouve par un billet crit de la main de...
321 - La Convention nationale dclare nul l'acte de Louis Capet, apport la barre par ses conseils, qualifi d'appel la nation du jugement contre lui rendu par la Convention ; dfend qui que ce soit d'y donner aucune suite , peine d'tre poursuivi et puni comme coupable d'attentat contre la sret gnrale de la rpublique.
325 - Dieu et de l'Eglise, les sacrements et les mystres tels que l'Eglise catholique les enseigne et les a toujours enseigns; je n'ai jamais prtendu me rendre juge dans les...
325 - Je recommande mes enfants ma femme; je n'ai jamais dout de sa tendresse maternelle pour eux. Je lui recommande surtout d'en faire de bons chrtiens et d'honntes hommes; de ne leur faire regarder les grandeurs de ce monde-ci (s'ils sont condamns les prouver) que comme des biens dangereux et prissables, et de tourner leurs regards vers la seule gloire solide et durable de l'ternit.