uvres compltes de J.-J. Rousseau, 3

 

 - 

.

-

585 - Trouver une forme d'association qui dfende et protge de toute la force commune la personne et les biens de chaque associ, et par laquelle chacun, s'unissant tous, n'obisse pourtant qu' lui-mme, et reste aussi libre qu'auparavant!
599 - Celui qui ose entreprendre d'instituer un peuple doit se sentir en tat de changer pour ainsi dire la nature humaine, de transformer chaque individu, qui par lui-mme est un tout parfait et solitaire, en partie d'un plus grand tout dont cet individu reoive en quelque sorte sa vie et son tre...
377 - Oui, si la vie et la mort de Socrate sont d'un sage, la vie et la mort de Jsus sont d'un Dieu.
100 - Du sein du plus furieux fanatisme, la plus haute sagesse se fit entendre , et la simplicit des plus hroques vertus honora le plus vil de tous les peuples. La mort de Socrate philosophant tranquillement avec ses amis est la plus douce qu'on puisse dsirer; celle de Jsus expirant dans les tourments, injuri, raill , maudit de tout un peuple, est la plus horrible qu'on puisse craindre.
660 - Sans pouvoir obliger personne les croire, il peut bannir de l'État quiconque ne les croit pas; il peut le bannir, non comme impie, mais comme insociable, comme incapable d'aimer sincrement les lois, la justice, et d'immoler au besoin sa vie son devoir.
599 - Plus ces forces naturelles sont mortes et ananties, plus les acquises sont grandes et durables, plus aussi l'institution est solide et parfaite; en sorte que si chaque citoyen n'est rien, ne peut rien que par tous les autres, et que la force acquise par le tout soit gale ou suprieure la somme des forces naturelles de tous les individus, on peut dire que la lgislation est au plus haut point de perfection qu'elle puisse atteindre.
377 - ... finesse et quelle justesse dans ses rponses! quel empire sur ses passions! O est l'homme, o est le sage qui sait agir, souffrir et mourir sans faiblesse et sans ostentation ? Quand Platon peint son juste imaginaire* couvert de...
77 - Enfin, plus je m'efforce de contempler son essence infinie, moins je la conois; mais elle est, cela me suffit ; moins je la conois, plus je l'adore.
660 - Il ya donc une profession de foi purement civile dont il appartient au souverain de fixer les articles, non pas prcisment comme dogmes de religion, mais comme sentiments de sociabilit sans lesquels il est impossible d'tre bon citoyen ni sujet fidle.
252 - Chacun de nous met en commun sa personne et toute sa puissance sous la suprme direction de la volont gnrale ; et nous recevons en corps chaque membre comme partie indivisible du tout.