Annuaire de Pas-de-Calais

E.Boutry, 1828
 

 - 

.

1
5
2
10
3
25
4
56
5
63
6
71
7
113
8
126
19
153
20
155
21
157
22
158
23
159
24
161
25
166
26
167

9
130
10
131
11
135
12
137
13
139
14
140
15
143
16
147
17
151
18
152
27
169
28
171
29
173
30
175
31
177
32
179
33
182
34
183
35
185
36
186

-

253 - Bourdon, gentilhomme honoraire de la chambre du roi, officier de l'ordre royal de la Lgion d'honneur, membre de la chambre des dputs, nomm le 1er septembre 1824, install le 29.
82 - ... l'abandonna pas quand il entra dans le dpartement de la Somme. La Cour royale d'Amiens parla au Roi un langage digne de magistrats franais ; il rpondit avec bont, mais d'une manire remarquable, et qui prouvait qu'il se rapprochait de Paris et de l'atmosphre de la Cour prside par M. Sguier : Vous avez bien raison de dire que c'est en excutant les lois avec toute l'impartialit qui convient la justice, que vous vous rendez de plus en plus dignes de ma confiance. La justice...
82 - ... de l'atmosphre de la Cour prside par M. Sguier : Vous avez bien raison de dire que c'est en excutant les lois avec toute l'impartialit qui convient la justice, que vous vous rendez de plus en plus dignes de ma confiance. La justice est le premier devoir des rois; j'ai remis le soin de l'exercer des magistrats qui sont dignes de la rendre en mon nom. Continuez avec le mme zle, et soyez srs que vous trouverez en moi un appui, comme je suis sr de trouver en vous des sujets...
83 - ... protestations de fidlit dont nous avons aujour d'hui le bonheur de faire hommage Votre Majest. Le Roi rpondit cette impertinente allocution : Je reois avec plaisir l'expression de votre amour et de votre fidlit. Je trouve et je trouverai toujours dans mon peuple les vrais sentiments qui m'ont accueilli au moment o la Providence m'a plac sur le trne. Vous n'oublierez jamais, Messieurs, que vous tes les officiers du Roi, choisis par lui pour rendre la justice avec cette...
10 - Turcs commence le 7 avril 1837 et finit le 26 mars i838, selon l'usage de Constantinople , d'aprs l'Art de vrifier les Dates. Comput ecclsiastique. Nombre d'or en i838. . . i5. Épacte IV. Cycle
211 - Majest en dsire une autre, investie de nouveaux pouvoirs ncessairement pins tendus, tel est l'objet qui nous rassemble ; vous devez choisir , Messieurs, celui que vous croirez le plus digne et le plus capable de cooprer avec les autres pouvoirs aux lois et aux institutions que le Roi, dans sa sagesse, croit encore ncessaires au bonheur de son peuple. Nous avons eu l'insigne faveur de possder cette anne, au milieu de nous, ce prince aimable. Qui n'a point t mu jusqu'au fond...
70 - Hritiers des sentiments de l'ancienne Acadmie d'Arras, la Socit royale de cette ville, institue pour l'encouragement des sciences, des lettres et des arts, se flicite de la faveur qu'elle obtient aujourd'hui de pouvoir vous prsenter ses plus respectueux hommages. Cette marque de bont que vous daignez lui accorder en l'admettant prs de votre personne sacre lui donne la certitude qu'elle peut compter sur votre protection. Quelle plus belle rcompense de ses utiles travaux pouvait-elle...
69 - Sire, accueillir avec bont l'hommage de l'amour et du dvouement du conseil municipal d'Arras , organe fidle des habitans de cette cit. Daignez , Sire , compter la ville d'Arras , la capitale de votre ancienne province d'Artois, au nombre de vos bonnes villes. Heureuse et fire de possder son Roi, les cris de l'allgresse gnrale, et le bonheur rpandu partout en cette journe, dont le souvenir prcieux vivra ternellement, tmoignent l'attachement que cette vHIe porte Charles...
88 - Messieurs, j'ai reu avec une vive satisfaction l'expression des sentimens de mes sujets dans les dpartemens que je viens de parcourir. La ville de Paris sait aussi que j'ai des titres son amour, des droits sa confiance. J'ai la certitude que je >> la trouverai toujours fidle , et que toujours elle sera pour moi telle que je l'ai vue en 1814, lorsque j'ai eu le bonheur de paratre au milieu
82 - ... qui sont dignes de la rendre en mon nom. Continuez avec le mme zle, et soyez srs que vous trouverez en moi un appui, comme je suis sr de trouver en vous des sujets fidles et dvous, qui ne peuvent oublier que c'est de moi qu'ils tiennent leur pouvoir, et que leur devoir est d'en faire un bon usage, en accoutumant mes sujets l'obissance aux lois et cet amour qui est si cher mon cur. Je gouvernerai toujours mon peuple dans cet esprit, autant et si longtemps que la Providence...