Annales de philosophie chrtienne

Roger et Chernoviz, 1836
 

 - 

.

-

347 - J'entends ceci, et je n'entends pas cela ; et sur ce seul fondement on approuve et on rejette tout ce qu'on veut, sans songer qu'outre nos ides claires et distinctes, il y en a de confuses et de gnrales qui ne laissent pas d'enfermer des vrits si essentielles, qu'on renverserait tout en les niant.
187 - Je jure de veiller avec soin aux fidles dont la direction m'est confie. Je jure d'tre fidle la nation, la loi et au roi. Je jure de maintenir de tout mon pouvoir la constitution franaise dcrte par l'Assemble nationale et accepte par le roi , et notamment les dcrets relatifs la constitution civile du clerg.
426 - Outre qu'il est scandaleux, il est inutile; car ce sont les louanges non de l'amour, dont il s'agit dans ce Dialogue, mais de Socrate, qui n'y est introduit que comme un des interlocuteurs. Voil, monsieur, le canevas de ce que je vous supplie de vouloir dire pour moi madame de Fontevrault.
149 - Quoi ! bannir des enfers Proserpine et Pluton ! Dire toujours le Diable, et jamais Alecton! Sacrifier Hcate et Diane la lune, Et dans son propre sein noyer le vieux Neptune!
351 - ... s'ensuit pas pour cela qu'on soit fort capable de prendre parti en matire de thologie : et afin de vous faire voir combien vous vous prvenez , je vous prie seulement de considrer ce que vous croyez qui vous favorise dans mon Discours sur l'Histoire universelle.
198 - Plusieurs dputations tant de la garde nationale que des socits patriotiques, formaient un cortge nombreux, et ont conduit le corps sur les ruines de la Bastille. On avait lev une plate-forme sur l'emplacement qu'occupait la tour dans laquelle Voltaire fut renferm...
395 - C'est vous, monsieur, qui oprez tous ces prodiges : vous parlez, aussitt la nuit de vingt sicles fait place une lumire soudaine, et laisse clore nos yeux le magnifique spectacle de la Grce entire au plus haut degr de son antique splendeur. Argos, Corinthe, Sparte, Athnes, et mille autres villes disparues, sont repeuples.
347 - ... philosophie cartsienne. Je vois natre de son sein et de ses principes, mon avis mal entendus, plus d'une hrsie ; et je prvois que les consquences qu'on en tire contre les dogmes que nos pres ont tenus, la vont rendre odieuse, et feront perdre l'Eglise tout le fruit qu'elle en pouvait esprer pour tablir dans l'esprit des philosophes la divinit et l'immortalit de l'me.
191 - Voltaire vivant par l'Europe tonne ; mort , toutes les nations le lui ont consacr , et quand tous ses dtracteurs ont pri , sa mmoire est devenue immortelle. Voltaire a cr un monument qui repose sur les plus grands bienfaits , comme sur les plus sublimes productions du gnie. Voltaire a terrass le fanatisme ^dnonc les erreurs jusqu'alors idoltres de nos antiques institutions ; il a dchir le voile qui couvrait toutes les tyrannies.
425 - Puisque vous allez demain la cour, je vous prie d'y porter les papiers ci-joints : vous savez ce que c'est. J'avois eu dessein de faire, comme on me le demandoit, des remarques sur les endroits qui me...