Histoire des Franais, 4

 

 - 

.

-

72 - ... vous n'avez pas rempli le vu de la Constitution ! Elle est peut-tre renverse ; mais vous ne recueillerez pas le fruit de votre parjure ! Vous ne vous tes point oppos par un acte formel aux victoires qui se remportaient en votre nom sur la libert ; mais vous ne recueillerez point le fruit de ces indignes triomphes ! Vous n'tes plus rien pour cette Constitution , que vous avez si indignement viole , pour ce peuple , que vous avez si lchement trahi ! ( Applaudissemens ritrs.
182 - III. 11 met au premier rang de ces devoirs de dtester la mauvaise foi et la tyrannie, de punir les tyrans et les tratres, de secourir les...
583 - En commenant la guerre pour soutenir l'indpendance nationale, je comptais sur la runion de tous les efforts, de toutes les volonts, et le concours de toutes les autorits nationales : j'tais fond en esprer le succs, et j'avais brav toutes les dclarations des puissances contre moi. Les circonstances me paraissent changes.
189 - Je me bornerai dire que depuis plus de six semaines la nature et la force de la calomnie, l'impuissance de faire le bien et d'arrter le mal, m'ont forc abandonner absolument mes fonctions de membre du comit de salut public, et je jure qu'en cela mme, je n'ai consult que ma raison et la patrie?
356 - J'ai fait arrter et juger le duc d'Enghien, parce que cela tait ncessaire la sret, l'intrt et l'honneur du peuple franais, lorsque le comte d'Artois entretenait, de son aveu, soixante assassins Paris. Dans une semblable circonstance, j'agirais encore de mme.
480 - Vous devez comprendre que je ne me spare pas de mes prdcesseurs, et que depuis Clovis jusqu'au Comit...
164 - Fuyait-on au contraire la popularit, et se tenait-on au coin de son feu, cette vie retire vous avait fait remarquer, vous avait donn de la considration. Suspect. Etiez-vous riche, il y avait un pril imminent que le peuple ne ft corrompu par vos largesses.
233 - Je vais vous conduire dans les plus fertiles plaines du monde; vous y trouverez de grandes villes, de riches provinces; vous y trouverez honneur, gloire et richesses. Soldats d'Italie, manqueriez-vous de courage?
479 - N'oubliez jamais , dans quelque position que vous placent ma politique et l'intrt de mon Empire , que vos premiers devoirs sont envers moi , vos seconds envers la France : tous vos autres devoirs, mme ceux envers les peuples que je pourrais vous confier, ne viennent qu'aprs.
575 - Les puissances allies ayant proclam que l'empereur Napolon tait le seul obstacle au rtablissement de la paix en Europe, l'empereur Napolon, fidle son serment, dclare qu'il renonce, pour lui et ses hritiers, aux trnes de France et d'Italie, et qu'il n'est aucun sacrifice personnel, mme celui de la vie, qu'il ne soit prt faire l'intrt de la France.