Oeuvres compltes de J. J. Rousseau: mises dans un nouvel ordre, avec des notes historiques et des claircissements

 

 - 

.

-

290 - Il ya, je l'avoue, une sorte de profession de foi que les lois peuvent imposer; mais hors les principes de la morale et du droit naturel, elle doit tre purement ngative...
270 - Ne vous y trompez pas, monsieur, il arrive tout le contraire de ce que vous vous proposez. Cet optimisme , que vous trouvez si cruel , me console pourtant dans les mmes douleurs que vous me peignez comme insupportables. Le...
331 - ... je m'en occupe depuis que le soleil se lve jusqu' ce qu'il se couche ; mon cur n'a pas un instant de relche , et les durets d'un ami me donnent dans un seul jour des annes de douleurs.
324 - Tout votre empressement, tout votre zle, pour me procurer des choses dont je n'ai que faire, me touchent peu. Je ne veux que de l'amiti; et c'est la seule chose qu'on me refuse. Ingrat, je ne t'ai point rendu de services, mais je t'ai aim ; et tu ne me payeras de ta vie ce que j'ai senti pour toi durant trois mois.
287 - ... l'tat de doute est un tat trop violent pour mon me ; que , quand ma raison flotte , ma foi ne peut rester long-temps en suspens , et se dtermine sans elle ; qu'enfin mille sujets de prfrence m'attirent du ct le plus consolant , et joignent le poids de l'esprance l'quilibre de la raison.
270 - ... dans mes intentions la franchise d'une me droite, et dans mes discours le ton d'un ami de la vrit qui parle un philosophe. D'ailleurs, plus votre second...
140 - Je consens bien de vivre inconnu , mais non dshonor ; et je croirois l'tre si j'avois manqu au respect que vous doivent tous les gens de lettres , et qu'ont pour vous tous ceux qui en mritent eux-mmes. Je ne veux point m'tendre sur ce sujet, ni enfreindre, mme avec vous, la loi que je me suis impose de ne jamais louer personne en face, mais, monsieur, je prendrai la libert de vous dire que vous avez mal jug d'un homme de bien en le croyant capable de payer d'ingratitude et d'arrogance...
290 - Ainsi j'appelle intolrant par principe tout homme qui s'imagine qu'on ne peut tre homme de bien sans croire tout ce qu'il croit et damne impitoyablement ceux qui ne pensent point comme lui. En effet les fidles sont rarement d'humeur laisser les rprouvs en paix dans ce monde, et un saint qui croit vivre avec des damns anticipe volontiers sur le mtier du diable.
286 - ... l'existence de Dieu. Si Dieu existe, il est parfait; s'il est parfait, il est sage, puissant, et juste ; s'il est sage et puissant, tout est bien ; s'il est juste et puissant, mon me est immortelle; si mon me est immortelle , trente ans de vie ne sont rien pour moi, et sont peut-tre ncessaires au maintien de l'univers.
330 - Je pourrois vous citer l-dessus une espce de petit xemple dont vous ne vous doutez pas, quoiqu'il vous regarde ; c'est au sujet d'un billet que je reus de vous il ya quelque temps , en rponse un autre dont je vis que vous n'tiez pas contente, et o vous n'aviez pas, ce me semble, bien entendu ma pense.