France: annales historiques

Firmin Didot frres, 1843 - 744
 

 - 

.

-

287 - Nul homme ne peut tre accus, arrt ni dtenu que dans les cas dtermins par la loi, et selon les formes qu'elle a prescrites.
627 - Les Franais ont le droit de publier et de faire imprimer leurs opinions, en se conformant aux lois qui doivent rprimer les abus de cette libert.
287 - L'instruction est le besoin de tous. La socit doit favoriser de tout son pouvoir les progrs de la raison publique et mettre l'instruction la porte de tous les citoyens.
240 - ... s'il est fait la moindre violence, le moindre outrage Leurs Majests, le roi, la reine et la famille royale; s'il n'est pas pourvu immdiatement leur sret, leur conservation et leur libert,' elles en tireront une vengeance exemplaire et jamais mmorable, en livrant la ville de Paris une excution militaire et une subversion totale et les rvolts, coupables d'attentats, aux supplices qu'ils auront mrits.
286 - Le but de la socit est le bonheur commun. Le gouvernement est institu pour garantir l'homme la jouissance de ses droits naturels et imprescriptibles.
151 - Vos peuples, que vous devriez aimer comme vos enfants, et qui ont t jusqu'ici si passionns pour vous, meurent de faim.
203 - Allez dire votre matre que nous sommes ici par la volont du peuple et que nous n'en sortirons que par la force des baonnettes.
288 - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple le plus sacr des droits et le plus indispensable des devoirs.
286 - Gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer et avilir par la tyrannie, afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa libert et de son bonheur, le magistrat la rgle de ses devoirs, le lgislateur l'objet de sa mission. En consquence, il proclame, en prsence de l'Etre suprme, la dclaration suivante des droits de l'homme et du citoyen. ART. 1".
287 - Tout homme tant prsum innocent jusqu' ce qu'il ait t dclar coupable, s'il est jug indispensable de l'arrter, toute rigueur qui ne serait pas ncessaire pour s'assurer de sa personne doit tre svrement rprime par la loi.