Sances et travaux de l'Acadmie des sciences morales et politiques, compte rendu

 

 - 

.

1
5
2
6
3
21
4
42
5
83
6
105
7
140
8
146
14
237
15
262
16
301
17
315
18
317
19
337
20
363
21
379

9
166
10
178
11
187
12
233
13
235
22
390
23
413
24
415
25
416

-

146 - Les lois, dans la signification la plus tendue, sont les rapports ncessaires qui drivent de la nature des choses ; et, dans ce sens, tous les tres ont leurs lois : la divinit a ses lois, le monde matriel a ses lois, les intelligences suprieures l'homme ont leurs lois, les btes ont leurs lois, l'homme a ses lois.
208 - Le premier qui ayant enclos un terrain s'avisa de dire Ceci est moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la socit civile. Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misres et d'horreurs n'et point pargns au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou. comblant le foss, et cri ses semblables : Gardez-vous d'couter cet imposteur ; vous tes perdus si vous oubliez que les fruits sont tous, et que la terre n'est personne...
146 - C'est en cherchant instruire les hommes que l'on peut pratiquer cette vertu gnrale qui comprend l'amour de tous. L'homme, cet tre flexible, se pliant dans la socit aux penses et aux impressions des autres, est galement capable de connatre sa propre nature lorsqu'on la lui montre, et d'en perdre jusqu'au sentiment lorsqu'on la lui drobe.
155 - Platon parle d'une rpublique fonde sur la vertu , et nous parlons d'une monarchie. Or , dans une monarchie o , quand les charges ne se vendraient pas par un rglement public , l'indigence et l'avidit des courtisans les vendraient tout de mme, le hasard donnera de meilleurs sujets que le choix du prince.
187 - ... il a droit tout ce qui existe. Le brahmane ne mange que sa propre nourriture , ne porte que ses propres vtements, ne donne que son avoir ; c'est par la gnrosit du brahmane que les autres hommes jouissent des biens de ce monde.
101 - ... parvenir aux premiers honneurs. Ce que fit la philosophie pour conserver l'tat de la Grce n'est pas croyable. Plus ces peuples taient libres, plus il tait ncessaire d'y tablir par de bonnes raisons les rgles des murs, et celles de la socit.
208 - Il est certain que le droit de proprit est le plus sacr de tous les droits des citoyens, et plus important, certains gards, que la libert mme...
140 - Dterminer , d'prs les principes de la science el les donnes de l'exprience, les lois qui doivent rgler le rapport proportionnel de la circulation en billets , avec la circulation mtallique , afin que l'État jouisse de tous les avantages du crdit, sans avoir en redouter l'abus.
187 - Les sages qui connaissent les temps anciens ont dcid que le champ cultiv est la proprit de celui qui le premier en a coup le bois pour le dfricher, et la gazelle celle du chasseur qui l'a blesse mortellement (1).
208 - LE premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire ceci est moi, et trouva des gens assez simples pour le croire , fut le vrai fondateur de la socit civile. Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misres et d'horreurs n'et point pargns au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le foss , et cri ses semblables : Gardez-vous d'couter cet imposteur; vous tes perdus si vous oubliez que les fruits sont tous , et que la terre n'est personne!