1792-95. (Convention) (t. 10 also contains Le procs Louis XVI)

Guillaume N. Lallement
A. Eymery, 1820
 

 - 

.

-

303 - Si le Roi se met la tte d'une arme et en dirige les forces contre la nation, ou s'il ne s'oppose pas par un acte formel une telle entreprise qui s'excuterait en son nom, il sera cens avoir abdiqu la royaut.
267 - Vos frres, ennemis de l'État, ont ralli les migrs sous leurs drapeaux ; ils ont lev des rgiments , fait des emprunts , et contract, des alliances en votre nom, vous ne les avez dsavous qu'au moment o vous avez t bien certain, que vous ne pouviez plus nuire leurs projets.
289 - Mais j'ai t appel deux fois au conseil de celui qui fut mon matre, dans le temps que cette fonction tait ambitionne par tout le monde; je lui dois le mme service, lorsque c'est une fonction que bien des gens trouvent dangereuse.
246 - ... de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donn d'injustes prventions ; je sais qu'on a os publier que vos personnes n'taient pas en sret. Serait-il donc ncessaire de rassurer sur des bruits aussi coupables, dmentis d'avance par mon caractre connu?
520 - ... autre manire que ce puisse tre. Je prie Dieu particulirement de jeter des yeux de misricorde sur ma femme, mes enfants et ma sur, qui souffrent depuis longtemps avec moi ; de les soutenir par sa grce , s'ils viennent me perdre , et tant qu'ils resteront dans ce monde prissable.
519 - Paris , par ceux qui taient mes sujets, et priv de toute communication quelconque, mme, depuis le 1 1 du courant, avec ma famille ; de plus , impliqu dans un procs dont il est impossible de prvoir l'issue , cause des passions des hommes, et dont on ne trouve aucun prtexte ni moyens dans aucune loi existante , n'ayant que Dieu pour tmoin de mes penses, et auquel je puisse m'adresser, je dclare ici, en sa prsence, mes dernires volonts et mes sentiments.
176 - Aprs l'abdication expresse ou lgale, le Roi sera dans la classe des citoyens, et pourra tre accus et jug comme eux pour les actes postrieurs son abdication.
268 - ... vous servir. Nous gardons le silence; mais c'est qu'en le rompant trop tt, nous vous commettrions : mais nous parlerons ds que nous serons srs de l'appui gnral ; et ce moment est proche. Si l'on nous parle de la part de ces gens-l, nous n'couterons rien ; si c'est de la vtre , nous couterons , mais nous irons droit notre chemin^ ainsi, si l'on veut que vous nous fassiez dire quelque chose, ne vous gnez pas. Soyez tranquille sur votre suret , nous n'existons que pour vous...
167 - J'avoue pourtant que l'usage des peuples les plus libres qui aient jamais t sur la terre me fait croire qu'il ya des cas o il faut mettre , pour un moment , un voile sur la libert , comme l'on cache les statues des dieux.
185 - Citoyens, si le peuple romain, aprs six cents ans de vertu et de haine contre les rois ; si la Grande-Bretagne, aprs Cromwell mort, vit renatre les rois malgr son nergie, que ne doivent pas craindre parmi nous les bons citoyens amis de la libert en voyant la hache trembler dans nos mains, et un peuple, ds le premier jour de sa libert, respecter le souvenir de ses fers ! Quelle rpublique voulez-vous tablir au milieu de nos combats particuliers et de nos faiblesses communes?