Mercure de France

1778
 

 - 

.

-

112 - Que la trompette du jugement dernier sonne quand elle voudra, je viendrai, ce livre la main, me prsenter devant le souverain juge. Je dirai hautement : Voil ce que j'ai fait, ce que j'ai pens, ce que je fus.
44 - N'attendez point de moi de regrets, ni de larmes ; Un grand cur ses maux applique d'autres charmes. Les faibles dplaisirs s'amusent parler, Et quiconque se plaint cherche se consoler. Moi, je jure des dieux la puissance suprme...
112 - Si la nature a bien ou mal fait de briser le moule dans lequel elle m'a jet, c'est ce dont on ne peut juger qu'aprs m'avoir lu. Que la trompette du jugement dernier sonne quand elle voudra, je viendrai, ce livre la main, me prsenter devant le souverain juge.
27 - Le charme le plus touchant de ses ouvrages est ce sentiment de quitude et de paix qu'il fait goter son lecteur ; c'est un ami qui s'approche de vous, et dont l'me se rpand dans la votre ; il tempre, il suspend au moins pour un moment vos douleurs et vos peines; on pardonne l'humanit tant d'hommes qui la font har, en faveur de Fnlon qui la fait aimer. Le peu d'crits qu'il a laisss sur la littrature est plein de got, de finesse et de lumires. Nourri de la lecture des...
121 - Mercure de France, ddi au roi par une socit de gens de lettres, contenant le journal politique des principaux...
304 - Trait complet sur la fabrication et le commerce du pain, par M. Parmentier, pensionnaire de l'Htel royal des Invalides, membre du Collge de pharmacie de Paris, de l'Acadmie des sciences de Rouen et de celle de Lyon, dmonstrateur d'histoire naturelle.
227 - Le 16 du mois dernier, LL. MM. & la Famille Royale fignrent le contrat de mariage du Comte de Charlus , Capitaine au rgiment de Schomberg , avec la Comtefle de Guynes, Dame de Remiremont.
44 - Cornelie , tenant les ceri^' dres de Pompe. Nous mettrons ce dernier morceau fous les yeux du Lecteur. O vous ! ma douleur objet terrible & tendre, Éternel entretien de haine & de piti , Reftes du grand Pompe , coutez fa moiti. N'attendez point de moi de regrets ni de larmes ; Un grand cur fes maux applique d'aurrcs charmes.
46 - A Paris , chez Monory , Libraire de SAS Mgr. le Prince de Cond , rue & vis--vis l'ancienne Comdie Franoif , 1777.
127 - Europe galante. Campra, qui n'avait fait encore que des messes et des motets pour la cathdrale de Paris, transfuge comme La Motte du sacr au profane , mit cet opra en musique, et fut si enivr, ou plutt si perverti par le succs, que...