Histoire de la rvolution franaise, 2

Pagnerre, 1865
 

 - 

.

-

247 - Tout homme tant prsum innocent jusqu' ce qu'il ait t dclar coupable, s'il est jug indispensable de l'arrter, toute rigueur qui ne serait pas ncessaire pour s'assurer de sa personne doit tre svrement rprime par la loi.
248 - La Loi est l'expression de la volont gnrale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Reprsentants, sa formation. Elle doit tre la mme pour tous, soit qu'elle protge, soit qu'elle punisse. Tous les Citoyens tant gaux ses yeux sont galement admissibles toutes...
248 - Les secours publics sont une dette sacre. La socit doit la subsistance aux citoyens malheureux, soit en leur procurant du travail, soit en assurant les moyens d'exister ceux qui sont hors d'tat de travailler.
248 - La proprit tant un droit inviolable et sacr, nul ne peut en tre priv, si ce n'est lorsque la ncessit publique, lgalement constate, l'exige videmment, et sous la condition d'une juste et pralable indemnit.
247 - Nul homme ne peut tre accus, arrt ni dtenu que dans les cas dtermins par la loi, et selon les formes qu'elle a prescrites.
249 - Aucune portion du peuple ne peut exercer la puissance du peuple entier; mais chaque section du souverain assemble doit jouir du droit d'exprimer sa volont avec une entire libert.
187 - Hier! fut un jour sur les vnements duquel il faut peut-tre laisser un voile. Je sais que le peuple, terrible dans sa vengeance, y porte encore une sorte de justice ; il ne prend pas pour victime tout ce qui se prsente sa fureur : il la dirige sur ceux qu'il croit avoir t trop longtemps pargns par le glaive de la loi, et que le pril des circonstances lui persuade devoir tre immols sans dlai.
455 - ... pour tre jugs militairement, sans espoir de pardon, tous les membres de l'Assemble nationale, du dpartement, du district, de la municipalit et de la garde nationale de Paris...
413 - Quel est le parti que la saine politique prescrit pour cimenter la Rpublique naissante ? c'est de graver profondment dans les curs le mpris de la royaut , et de frapper de stupeur tous les partisans du roi. Donc, prsenter l'univers son crime comme un problme , sa cause comme l'objet de la discussion la plus imposante , la plus religieuse, la plus difficile qui puisse occuper les...
146 - Paris concerte avec le pouvoir excutif les mesures qu'elle est dans l'intention de prendre. Je demande aussi que l'Assemble nationale, qui dans ce moment-ci est plutt un grand comit militaire qu'un Corps lgislatif, envoie l'instant, et chaque jour, douze commissaires au camp, non pour exhorter par de vains discours les citoyens travailler, mais pour piocher eux-mmes (Vifs applaudissements) ; car il n'est plus temps de discourir, il faut piocher la fosse de nos ennemis, ou chaque...