Les cinq promesses: tableau de la conduite du gouvernement consulaire envers la France, l'Angleterre, l'Italie, l'Allemagne, et surtout envers la Suisse

De l'Imprimrie de Cox, Fils, et Baylis, 1803 - 279
 

 - 

.

-

166 - Vous vous tes disputs trois ans sans vous entendre: si l'on vous abandonne plus longtemps vousmmes, vous vous tuerez trois ans sans vous entendre davantage.
166 - J'avais vu constamment vos diffrents gouvernements me demander des conseils et ne pas les suivre, et quelquefois abuser de mon nom, selon leurs intrts et leurs passions.
270 - Admirent de Sion les sublimes cantiques. Ah! dans ces climats odieux, Arbitre des humains, peut-on chanter ta gloire? Peut-on dans ces funestes lieux Des beaux jours de Sion clbrer la mmoire? De nos aeux sacr berceau , Sainte Jrusalem , si jamais je t'oublie; Si tu n'es pas jusqu'au tombeau L'objet de mes dsirs et l'espoir de ma vie; Rebelle aux efforts de mes doigts Que ma lyre se taise entre mes mains glaces!
216 - H convient non-seulement qu'il n'existe aucun motif d'inquitude pour la portion de notre frontire qui est ouverte et que vous couvrez , mais que tout nous assure encore que , si votre neutralit tait force, le bon esprit de votre gouvernement ainsi que l'intrt de votre nation vous rangeraient plutt du ct des intrts de la France que contre eux. Je...
226 - Aprs vous avoir tenu le langage qui conviendrait un citoyen suisse, je dois vous parler comme magistrat de deux grands pays, et ne pas vous dguiser que jamais la France et la rpublique italienne ne pourront souffrir qu'il s'tablisse chez vous un systme de nature favoriser leurs ennemis.
43 - Les consuls de la Rpublique ; sur le rapport du ministre de l'intrieur, le Conseil d'État entendu, arrtent : Art. 1".
48 - Si le gouvernement est inform qu'il se trame quelque conspiration contre l'État, il peut dcerner des mandats d'amener et des mandats d'arrt contre les personnes qui en sont prsumes les auteurs ou les complices ; mais si, dans un dlai de dix jours aprs leur arrestation, elles ne sont mises en libert ou en justice rgle, il ya, de la part du ministre signataire du mandat, crime de dtention arbitraire.
57 - Je pourrais demander chacun de vous compte des sentiments les plus secrets de son cur; car je sais tout, mme ce que vous n'avez dit personne ; mais un jour viendra que tout le monde verra avec...
216 - Etat, sont aussi pour beaucoup dans la balance de la justice gnrale. Que rien, leur gard, ne soit hostile chez vous ; que tout y soit en harmonie avec eux, et que, comme dans les sicles passs, votre premier intrt, votre premire politique, votre premier devoir, soient de ne rien permettre, de ne rien laisser faire sur votre territoire qui, directement ou indirectement, nuise aux intrts, l'honneur et, en gnral, la cause du peuple franais.