Considrations sur les moeurs de ce sicle

Aux de'pens de la Compagnie, 1752 - 364
 

 - 

.

-

82 - ... l'esprit seul peut et doit faire l'homme de probit : la sensibilit prpare l'homme vertueux. Je vais m'expliquer. Tout ce que les lois exigent , ce que les murs recommandent , ce que la conscience inspire , se trouve renferm dans cet axiome si connu et si peu dvelopp : Ne faites point autrui ce que vous ne voudriez pas qui vous ft fait.
86 - Il ya tel homme dont la probit mrite plus d'loges que la vertu d'un autre. Ne doit-on attendre que les mmes actions de ceux qui ont des moyens si diffrents ? Un homme, au sein de l'opulence, n'aura-t-il que les devoirs, les obligations de celui qui est assig par tous le
108 - ... ils ne peuvent chapper la renomme. On remarque galement dans la multitude celui qui est plus grand que les autres, et celui qui est plac sur un lieu plus lev : on distingue en mme temps si la supriorit de l'un et de l'autre vient de la personne ou du lieu o elle est place. Tels sont le rapport et la diffrence qui se trouvent entre les grands hommes et les princes...
242 - On a donc recherch ceux qui les cultivent, et ils ont t attirs dans le monde proportion de l'agrment qu'on a trouv dans leur commerce. On a gagn de part et d'autre cette liaison. Les gens du monde ont cultiv leur esprit, form leur got et acquis de nouveaux plaisirs. Les gens de lettres n'en ont pas retir moins d'avantages. Ils ont trouv de la...
25 - L'amour-propre contribue le rendre aimable ; plus il croit plaire, plus il a de penchant aimer. La frivolit qui nuit au dveloppement de ses talents et de ses vertus le prserve en mme temps des crimes noirs et rflchis. La perfidie lui est trangre, et il est bientt fatigu de l'intrigue.
20 - ... commun les rapproche. Les plaisirs produisent le mme effet Paris ; tous ceux qui se plaisent se conviennent , avec cette diffrence que l'galit, qui est un bien quand elle part d'un principe du gouvernement...
87 - Cela ne serait pas juste. La probit est la vertu des pauvres, la vertu doit tre la probit des riches.
200 - Le ridicule est suprieur la calomnie , qui peut se dtruire en retombant sur son auteur. La malignit adroite ne s'en fie pas mme la difformit du vice ; elle lui fait l'honneur de le traiter comme la vertu , en lui associant le ridicule pour le dcrier ; il devient par l moins odieux et plus mpris.
343 - ... il a d l'tre originairement, de quelque nature qu'ait t le mrite de mode. Mais comme quelques hommes n'eurent pour mrite que le crdit de...
89 - Les loges qu'on donne de certaines probits, de certaines vertus, ne font que le blme du commun des hommes ; cependant on ne doit pas les refuser : il ne faut pas rechercher avec trop de svrit le principe des actions, quand elles tendent au bien de la socit.