Google YouTube Gmail Drive »
 
" Je vous ai dj fait connatre mes intentions sur les mesures que les dsordres de Paris m'ont forc de prendre; c'est moi seul de juger de leur ncessit, et je ne puis, cet gard, apporter aucun changement. Quelques villes se gardent elles-mmes;... "
Bibliotheque des mmoires relatifs a l'histoire de France - 80
1880
-

Le Courier de Provence, 1 1-20

Etienne Dumont - 1789
...Villes fe gardent elles-mmes ; mais l'tendue de la j, Capitale ne permet pas une furveillauce de ce genre. Je ne doute pas de la puret des motifs >v qui vous portent m'offrir vos foins dans cette v affligeante circonftance , mais votre prfence...
-

Procs-verbal des sances et dlibrations de l'Assemble gnrale des ...

Paris (France). Assemble des lecteurs, 1789, Jean Sylvain Bailly, Honor baron Duveyrier - 1790 - : 468
... changemens. Quelques Villes se gardent elles-mmes, mais l'tendue de cette Ça. pitale ne permet pas une surveillance de ce genre : je ne doute pas de la K puret ds motifs qui vous portent A m'of*3 frir vos soins dans cette affligeante cir constance...
-

L'ami du roi, des franois, de l'ordre et surtout de la vrit ou histoire ...

Montjoye - 1791
...changement. Quelques villes se gardent elles-mmes, mais l'tendue de cette capitale ne permet p.TS une surveillance de ce genre; je ne doute pas de la puret des motifs qui vous portent offrir vos services dans cette affligeante circonstance, mais-votre prsence Paris...
-

Politicon: ou, Choix des meilleurs discours, sur tous les sujets ..., 1

L. S. Balestrier de Canilhac - 1792
...ne puis , cet gard , apporter aucun changement. Quelques villes se gardent elles-mmes ; mais l'tendue de la capitale ne permet pas une surveillance...genre. Je ne doute pas de la. puret des motifs qui vous portent m'offrir vos soins dans cette affligeante circonstance j mais votre prsence Paris...
-

Histoire de la Rvolution de France, pendant les dernires annes ..., 1

Antoine-Franois Bertrand-de-Molleville - 1801
...aucun changement. Quelques villes se gardent elles-mmes;mais l'tenduede cette capitale ne v, permet pas une surveillance de ce genre. Je ne doute pas de la puret des motifs qui vous v, portent oilrir vos services dans cette afli geante circonstance ; mais- votre prsence...
-

Essais historiques sur les causes et les effets de la Rvolution ..., 1

Claude Franois Beaulieu - 1801
..., cet gard, apporter aucun chn gement. Quelques villes se gardent elles mmes; mais l'tendue de la capitale ne permet pas une surveillance de ce genre (i). Je ne doute pas de la puret des motifs qui vous portent m'offrir vos soins dans ...
-

Histoire de la Rvolution de France, pendant les dernires annes ..., 1

Antoine-Franois Bertrand-de-Molleville - 1801
...gard, apporter aucun changement. Quelques villes se gardent n elles-mmes;maisl'ten(luede cette capitale ne permet pas une surveillance de ce genre. Je ne doute pas de la puret des motifs qui vous portent offrir vos services dans cette affli geante circonstance ; mais votre prsence...
-

Mmoires d'un temoin de la rvolution, ou, Journal des faits qui ..., 2

Jean Sylvain Bailly - 1804 - : 997
...apporter aucun change j ment. Quelques villes se gardent elles- mmes ; mais l'tendue de cette capitale ne permet pas une surveillance de ce genre.... Je ne doute pas de la puret des motifs qui vous portent offrir vos services dans cette affligeante circonstance : mais votre prsence...
-

Mmoires d'un tmoin de la Rvolution, ou journal des faits qui se ..., 2

Jean Sylvain Bailly - 1804
...apporter aucun change ment. Quelques villes se gardent elles mmes ; mais l'tendue de cette capitale ne permet pas une surveillance de ce genre....)> Je ne doute pas de la puret des motifs qui vous portent offrir vos services dans ette affligeante circonstance : mais votre v prsence...
-

Histoire de la rvolution franc̦aise, depuis l'anne 1787, jusqu ..., 1

Henri Lemaire - 1816 - : 1427
...villes se gardent elles-mmes ; mais l'tendue de cette capitale ne permet pas une snrveillance de ce genre. Je ne doute pas de la puret des motifs qui vou portent offrir vos services dans cette affli^ gante circonstance ; mais votre prsence...
-




  1. PDF