Procs-verbal de l'Assemble des communes et de l'Assemble nationale, 1789-1791, 12

 

 - 

.

-

11 - ... Je jure de veiller avec soin sur les fidles de la paroisse qui m'est confie, d'tre fidle la nation, la loi et au roi, et de maintenir de tout mon pouvoir la constitution dcrte par l'Assemble Nationale et accepte par le roi.
16 - Messieurs , la gravit des circonstances o se trouve la France m'attire au milieu de vous. Le relchement progressif de tous les liens...
5 - Que partout on sache que le monarque et les reprsentants de la nation sont unis d'un mme intrt et d'un mme vu, afin que cette opinion, cette ferme croyance rpandent dans les provinces un esprit de paix et de bonne volont, et...
9 - ... l'empire, mais pour le bonheur mme de notre patrie, pour sa prosprit, pour sa puissance, je vous invite vous affranchir de toutes les impressions du moment qui pourraient vous dtourner de considrer dans son ensemble ce...
35 - Le corps du supplici sera dlivr sa famille, si elle le demande. Dans tous les cas, il sera admis la spulture ordinaire, et il ne sera fait sur le registre aucune mention du genre de mort.
8 - ... et la libert publique cette stabilit qui ne peut driver que d'une autorit active et tutlaire. Vous aurez srement prsent l'esprit que, sans une telle autorit, toutes les parties de votre systme de constitution...
9 - Messieurs, qui ne compte point ce qui m'est personnel prs des lois et des institutions qui doivent rgler le destin de l'empire, mais pour le bonheur mme de notre patrie, pour sa prosprit, pour sa puissance...
11 - Que les officiers jureront, la tte de leurs troupes, en prsence des officiers municipaux, de rester fidles la nation, au Roi et la loi, et de ne jamais employer ceux qui seront...
4 - ... le salut de la France ; et, je crois ncessaire de le dire , je suis trop occup de la situation intrieure du Royaume; j'ai les yeux trop ouverts sur les dangers de tout genre, dont nous sommes environns , pour ne pas sentir fortement que,, dans la disposition prsente des esprits, et en considrant...
8 - Je ne dois point le mettre en doute; en achevant votre ouvrage vous vous occuperez srement avec sagesse et avec candeur de l'affermissement du pouvoir excutif, cette condition sans laquelle il ne saurait exister aucun ordre durable au dedans ni aucune considration au dehors.