Revue du Lyonnais

L. Boitel, 1876
 

 - 

.

-

206 - Aucune crmonie religieuse n'aura lieu hors des difices consacrs au culte catholique dans les villes o il ya des temples destins diffrents cultes.
152 - Lui, cette grande source de pure posie qui avait rajeuni l'me de l'univers, les jeunes potes rirent de sa mlancolie de prophte et dirent qu'il ne savait pas l'art des vers. Du Trs-Haut Adona, lui sublime grandprtre, qui, dans ses hymnes saints, leva nos croyances sur les cordes d'or de la harpe de Sion, en attestant les Ecritures les dvots Pharisiens crirent sur les toits qu'il n'avait point de religion.
156 - Des Alpes aux Pyrnes, et la main dans la main, potes, relevons donc le vieux parler roman ! C'est l le signe de famille, c'est l le sacrement qui unit les fils aux aeux, l'homme la terre ! C'est l le fil qui tient le nid dans la rame.
157 - Conservons du pass les grandes fondations : les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut ; mais tenons l'il ouvert autant que la mmoire ; vers le libre avenir, clart qui toujours crot, cheminons confiants, sans peur et sans ressaut.
31 - Eludes hist. sur le Forez : Chronique des chteaux et des abbayes, par M. de la Tour- Varan, bibliothcaire de la ville de Saint-Etienne : tome I, page 438. (Saint-Etienne, 1854, 3 vol. in-8.) 7. La France littraire, artistique, scientifique. (Revue publie Lyon.) 4 anne, n du 8 septembre 1860, page 795. A cette premire communication, M. le comte de Charpin de Feugerolles a bien voulu en ajouter une seconde, le 1 1 dcembre dernier. Je la reproduis galement avec autant...
150 - Ce titre, j'en conviens, peut sembler ambitieux ; mais on me pardonnera lorsqu'on saura que c'est le nom de ce petit groupe d'lots arides et rocheux que le soleil dore sous la plage d'Hyres. Et puis, dire vrai, les moments clestes dans lesquels l'amour, l'enthousiasme ou la douleur nous font potes, ne sont-ils pas les oasis, les Iles d'or...
156 - ... car, face contre terre, qu'un peuple tombe esclave, s'il tient sa langue, il tient la clef qui le dlivre des chanes . (3) 1) Les Iles d'Or : A la race latine.
153 - Et tous s'loignrent vite. Lui, le grand orateur, la voix apostolique, Qui avait fulgur le mot de Rpublique Sur le front, dans le ciel des peuples tressaillants, Par une trange frnsie Tous les chiens enrags de la Dmocratie Le mordirent en grommelant. Lui, le grand citoyen, qui dans le cratre embras Avait jet ses biens et son corps et son me, Pour sauver du volcan la patrie en combustion, Lorsque, pauvre, il demanda son pain, Les bourgeois et les gros l'appelrent mangeur...
31 - Mmoires pour servir l'histoire de l'abbaye royale de SaintAndr-le-haut de Vienne, par Claude Charvet, publis pour la premire fois sur le manuscrit de l'auteur, avec notice, notes, etc., par MP Allut.
56 - ... elle-mme ; de ce jour-l fut sem le germe de presque tous les vices et de presque tous les abus qui ont travaill l'ancien rgime pendant le reste de sa vie et ont fini par causer violemment sa mort ; et j'admire la singulire sagacit de Commines quand il dit : Charles VII, qui gagna ce point d'imposer la taille son plaisir, sans le consentement des tats, chargea fort son me et celle de ses successeurs, et fit son royaume une plaie qui longtemps saignera.