Mmoires de Fauche-Borel, 1

Moutardier, 1829 - 570
 

 - 

.

-

98 - La popularit que j'ai ambitionne, et dont j'ai eu l'honneur de jouir comme un autre, n'est pas un faible roseau ; c'est dans la terre que je veux enfoncer ses racines sur l'imperturbable base de la raison et de la libert. Si vous faites une loi contre les migrans, je jure de n'y obir jamais.
155 - Mmoires tirs des papiers d'un homme d'tat, sur les causes secrtes qui ont dtermin la politique des cabinets dans la guerre de la rvolution, depuis 1792 jusqu'en 1815.
87 - Moi, Roi des Franais, je jure la Nation d'employer tout le pouvoir, qui m'est dlgu par la loi constitutionnelle de l'État, maintenir la Constitution dcrte par l'Assemble nationale et accepte par moi et faire excuter les lois.
329 - Qu'on soit bien persuad qu'ayant con duit la chose aussi loin qu'elle l'est, je saurai sans doute aussi saisir le moment favorable, tel qu'il le faut pour ne pas manquer de frapper
70 - En second lieu , parce que le roi , ayant une fois assembl les tats -gnraux, et venant au milieu d'eux achever lui-mme leur ouvrage, ne pouvait faire un affront plus sensible tant de personnes dputes de tous les points du royaume pour nous donner de bonnes lois. Cette dmarche du roi humiliait les amours-propres , accusait le vide de tant de sances tenues jusqu'alors et rduisait l'Assemble une nullit parfaite aux yeux de la nation. Enfin , un de ces...
219 - Il servait dans le corps royal d'artillerie, lorsqu'un jour le prince qui tait prsent aux exercices du polygone de Besanon, s'approcha de la pice de canon qui lui paraissait la mieux servie. Dans le moment mme o le canonnier l'couvillonnait, le coup partit, et lui emporta le bras. On attribua d'abord cet accident Pichegru, qui aurait nglig de fermer la lumire du canon : le prince lui en adressa le reproche. Pichegru l'couta avec le plus grand calme et sans se permettre une...
70 - D'abord parce qu'elle venait trop tard : les oprations des hommes ont leur saison comme celles de la nature ; six mois plus tt , cette dclaration aurait t reue et proclame comme le plus grand bienfait qu'aucun roi et jamais accord ses peuples; elle et fait perdre jusqu' l'ide , jusqu'au dsir d'avoir des tats-gnraux.
273 - Majest eut la bont d'entrer avec moi dans les dtails les plus intimes ce sujet ; elle eut aussi celle de m'couter beaucoup. Je restai plus de trois heures et demie avec elle, et je la suppliai bien des fois, avec les plus vives instances, de ne pas perdre un moment pour envoyer Nuremberg. Mais cet homme aura-t-il os s'y montrer, sachant que vous y alliez vous-mme ? me dit l'impratrice. Madame, pour l'engager encore plus s'y rendre, je l'ai tromp en lui disant que...
79 - ... accable du poids d'une telle journe, tmoigna le dsir de se retirer : elle avait tout approuv , tout sanctionn; le calice tait bu, et la rvolution consomme ; on ne put s'opposer sa volont, et avant minuit il fut libre au roi de France de retourner Versailles. Je ne peindrai ni la stupeur des courtisans, ni les larmes de la reine, ni la fuite des princes, ni les migrations de la noblesse, ni la solitude o se trouva la cour; mais je dois dire qu' l'exemple de Paris...
106 - Suisses d'entrer dans la ligue sainte qui a pour objet la tranquillit de tous les gou vernemens et' le bonheur de tous les peuples.... Vous savez , messieurs , que nul motif d'in trt personnel ne dirige nos demandes , et qu'au milieu des contrarits et des tourmens que nous souffrons depuis trois ans, ce ne sont point des vues d'ambition qui ont soutenu notre zle et notre courage. Nous voulons rendre au Roi notre frre sa lgitime autorit; nous voulons rtablir...