Posies de Charles d'Orlans

Librairie de C. Gosselin, 1842 - 436
 

 - 

.

-

422 - ES fourriers d'Est sont venus Pour appareillier son logis, Et ont fait tendre ses tappis, De fleurs et verdure tissus. En estandant tappis velus, De vert herbe par le pais, Les fourriers d'Est sont venus Pour appareillier son logis.
141 - Dieu Tout Puissant nous vueille conforter Toutes choses en terre, ciel et mer, Priez vers lui que brief en tout pourvoye, En lui seul est de tous maulx amender; Priez pour paix, le vray trsor de joye.
147 - A prsent faillira son sort. Je suis assez loing de son port, De pleurer vueil garder mon hoir ; Lou soit Dieu de Paradis, Qui m'a donn force et povoir QU'ENCORE EST VIVE LA SOURIS.
376 - Quant on vient en aucun lieu. Ce n'est ne bourde, ne jeu, Qui mon conseil vouldra croire : En yver, du feu, du feu, Et en est, boire, boire. Chaulx...
423 - Le temps a laissi son manteau De vent, de froidure et de pluye, Et s'est vestu de brouderie, De soleil luyant, cler et beau. Il n'ya beste, ne oyseau, Qu'en son jargon ne chante ou crie Le temps a laissi son manteau De vent, de froidure et de pluye.
38 - En la nef de Bonne Nouvelle Espoir a chargi Reconfort, Pour l'amener, de par la belle, Vers mon cueur qui l'ayme si fort. A joye puist venir au port De Desir, et pour tost passer La mer de Fortune, trouver Un plaisant vent venant de France, O est prsent ma maistresse Qui est ma doulce souvenance, Et le tresor de ma lyesse.
184 - Devant chacun les vueil bien advouer, Car prisonnier les fis, je le confesse; Priant Dieu, qu'avant qu'aye vieillesse, Le temps de paix partout puist avenir, Comme de cueur j'en ay la desirance, Et que voye tous tes maulx brief finir, Trescrestien, franc royaume de France.
73 - L'omme esgar qui ne scet ou il va. - Hlas ! dis-je, souverainne Princesse, Mon fait savs, pourquoy le vous diroye ? C'est par la mort, qui fait a tous rudesse, Qui m'a tollu celle que tant amoye, En qui estoit tout l'espoir que j'avoye, Qui me guidoit, si bien m'acompaigna En son vivant, que point ne me trouvoye L'omme esgar que ne scet ou il va.
72 - Qui m'appella, demandant ou j'aloye. Je respondy que par Fortune estoye Mis en exil en ce bois, long temps a, Et qu'a bon droit appeller me povoye L'omme esgar qui ne scet ou il va.
138 - Que je souloye ou dit pas trouver. Si commenay de cueur souspirer, Combien certes que grant bien me faisoit De veoir France, que mon cueur amer doit.