Voyage sur la scene des six derniers livres de l'Énide: Suivi de quelques observations sur le Latium moderne

J.J. Paschoud, an XIII, 1805 - 379
0
Google ʡ .
 

 - 

.

-

331 - The borrower must return this item on or before the last date stamped below. If another user places a recall for this item, the borrower will be notified of the need for an earlier return. Non-receipt ofoverdue notices does not exempt the borrower from overdue fines. Harvard College Widener Library Cambridge, MA 02138 617-495-2413 Please handle with care.
82 - At saeva e speculis tempus dea nacta nocendi Ardua tecta petit stabuli, et de culmine summo Pastorale canit signum, cornuque recurvo Tartaream intendit vocem : qua protinus omne Contremuit nemus, et silvae insonuere profundae. 515 Audiit et Triviae longe lacus ; audiit amnis Sulfurea Nar albus aqua, fontesque Velini; Et trepidae matres pressere ad pectora natos.
92 - Ac velut ille canum morsu de montibus altis actus aper, multos Vesulus quem pinifer annos defendit multosque palus Laurentia, silva pastus harundinea, postquam inter retia ventum est, 710 substitit infremuitque ferox et inhorruit armos, nee cuiquam irasci propiusque accedere virtus, sed iaculis tutisque procul clamoribus instant...
10 - Bonstetten (2), disperse tellement nos facults, que nous n'avons aucune ide juste de la mmoire de ces hommes demi-sauvages, qui, n'tant distraits par rien , mettaient leur gloire rciter en vers les exploits de leurs anctres (3). Un fait est certain : jusqu'au temps de Pisistrate, les rhapsodies homriques furentchan(i) Histoire de Sude , ch.
313 - ... hoc, ubi nunc fora sunt, udae tenuere paludes ; amne redundatis fossa madebat aquis. Curtius ille lacus, siccas qui sustinet aras, nunc solida est tellus, sed lacus ante fuit.
83 - L'il se repose doucement, comme sous un voile de gaze, dans un jour qui n'a pas le noir de l'ombre ni l'clat du soleil. Il faut lever la tte pour apercevoir" le parasol lger dpli dans les airs entre le ciel et la terre. Assurment, comme je l'ai dj dit, les vers de Virgile peuvent tre compris et gots partout; mais il me semble que, dans cette solitude et ce grand silence, au milieu de ce beau parc qu'entour un dsert, parmi tous ces dbris d'antiquit, on y trouve un...
32 - Ce tas de maisons toit comme embot dans des murs levs, mais tombans. Quelques soldats ples et affams, employs la garde de cent trente prisonniers invisibles, et quelques misrables cabaretiers, qui vivent du pain et du vin apport de Rome, qu'ils vendent aux prisonniers, composent toute la population d'Ostie. L'on n'entendoit dans la ville que le cliquetis des chanes, le hurlement du vent et le croassement universel des...
31 - LALITTM. 5g btirent un port et une ville sur le bras droit du Tibre , qui coule dans un lit plus droit et de moiti moins large que le fleuve gauche ; cette seconde ville appele Port de Trajan , toit encore une ville magnifique. La rive du Tibre, entre Rome et la mer, toit couverte de jardins et de villas, qui...
28 - D4 ce sont des arbres , des arbrisseaux , des buissons coupes , taills , briss toutes les hauteurs , et la hache du charbonnier y est toujours en combat avec la nature la plus fconde, qui , partout o l'on cesse de la tourmenter, s'lance et reprend ses droits et sa beaut. Cette...
83 - L'ombre du grand Pin, qui couvre lgrement le gazon du parc, ne ressemble aucune ombre. On se promne entre les troncs gigantesques de ces arbres comme entre des colonnes ; et, quoique dans un bois, on voit de partout le ciel et l'horizon; l'il se repose doucement, comme sous un voile de gaze, dans un jour qui n'a pas le noir de l'ombre ni l'clat du soleil. Il faut lever la tte, pour apercevoir le parasol lger, dpli dans les airs entre le ciel et la terre.