Revue encyclopdique: libert, galit, association, 55

1832
 

 - 

.

-

402 - Aux autres causes d'amertume et d'inquitude qui nous tourmentent et nous affligent principalement dans le danger commun, se sont jointes certaines associations et runions marques o l'on fait cause commune avec des gens de toute religion et mme des fausses, et o, en feignant le respect pour la religion, mais vraiment par la soif de la nouveaut et pour exciter partout des sditions, on prconise toute espce de libert, on excite des troubles contre le bien de l'Église et de l'État,...
401 - Nous ne sommes que d'hier, dit-il, et nous remplissons tout, vos villes, vos les, vos forls, vos municipes, vos assembles, vos camps, vos tribus, vos dcuries, le palais, le snat, le forum... Combien n'aurionsnous pas t disposs et prompts faire la guerre, quoique avec des forces...
399 - ... et d'aprs laquelle on pourrait acqurir le salut ternel par quelque profession de foi que ce soit, pourvu que les murs soient droites et honntes.
311 - Toutes les institutions sociales doivent avoir pour but l'amlioration morale, intellectuelle et physique de la classe la plus nombreuse et la plus pauvre.
399 - Vindiffrentisme dcoule cette maxime absurde et errone, ou plutt ce dlire, qu'il faut assurer et garantir qui que ce soit la libert de conscience. On prpare la voie cette pernicieuse erreur par la libert d'opinions pleine et sans bornes qui se rpand au loin pour le malheur de la socit religieuse et civile, quelques-uns rptant avec une extrme imprudence qu'il en rsulte quelque avantage pour la religion.
400 - D'aprs cette constante sollicitude avec laquelle le saint-sige s'est efforc dans tous les temps de condamner les livres suspects et nuisibles , et de les retirer des mains des fidles, il est assez vident combien est fausse, tmraire, injurieuse au...
399 - Jean vit monter une fume qui obscurcit le "soleil, et sortir des sauterelles qui ravagrent la terre. De l le changement des esprits, une corruption plus profonde de la jeunesse , le mpris des choses saintes et des lois les plus respectables rpandu parmi le peuple , en un mot le flau le plus mortel pour la socit , puisque l'exprience a fait voir de toute antiquit que les...
401 - Que tous, dit l'encyclique, considrent que, suivant l'avis de l'Aptre, il n'ya point de puissance qui ne vienne de Dieu. Ainsi celui qui rsiste la puissance, rsiste l'ordre de Dieu, et ceux qui rsistent s'attirent la condamnation eux-mmes.
313 - L'instruction est le besoin de tous. La socit doit favoriser de tout son pouvoir les progrs de la raison publique, et mettre l'instruction la porte de tous les citoyens.
396 - ... et la religion prouves, la prudence singulire et la vigilance assidue nous donnent un nouveau courage et nous soutiennent, nous consolent et nous rcrent au milieu de circonstances si dures et si affligeantes ; car il est de notre devoir d'lever la voix et de tout tenter pour que le sanglier sorti ,de 1* fort ne ravage pas la vigne, et pour que les loups n'immolent pas le troupeau.