uvres compltes, 5

1810
0
Google ʡ .
 

 - 

.

1
1
2
32
3
50
4
51
5
80
6
96
7
97
8
152
12
211
13
234
14
235
15
252
16
276
17
287
18
316
19
328

9
153
10
163
11
210
20
358
21
359
22
372

-

122 - Élve ton mt, et, les voiles ouvertes, abandonne ton navire au souffle de Bore. Quand tu auras franchi l'empire de Neptune, tu verras un rivage bas, d'un facile abord, et ombrag de hauts peupliers, de saules striles, et d'autres arbres, noires forts de Proserpine. Arrte ton navire cette plage, borde des gouffres profonds de la mer ; toi, entre dans l'horrible demeure de Pluton. L s'lve un rocher o le Cocyte, roulant lentement du lit du Styx, et le Phlgthon enflamm,...
153 - Durant le jour entier sont tendues les voiles du vaisseau qui franchit l'empire des ondes; et lorsqu'enfin le soleil disparat, et que les tnbres de la nuit se rpandent, nous touchons l'extrmit de la profonde mer. L sont les habitations des Cimmriens, toujours couvertes d'pais nuages et d'une noire obscurit. Jamais le dieu brillant du jour n'y porte ses regards, soit qu'il gravisse vers le haut sommet de la vote toile, soit que son char descende des cieux et roule vers...
102 - ... enceinte profonde, o , l'un ct de l'autre, ils sont attachs par des liens. Jamais ne s'y lve le moindre flot; la surface des eaux est unie , et par-tout y brille la srnit. Seul je refuse d'entrer dans ce port : liant mon navire un rocher escarp, j'y monte, et laisse errer au loin mes regards. Je n'aperois aucune trace de labeur ni des bufs ni des hommes ; seulement je vois s'lever dans les airs des tourbillons de fume. Alors je choisis deux des miens, auxquels...
56 - Lotopha ges, peuple tranquille, qui ne leur dresse aucun pige mortel; il leur prsente le lotos, ses dlices. Au moment o mes guerriers ont port leurs lvres ce fruit aussi doux que le miel , loin de songer mes ordres ni leur dpart, ils n'aspirent qu' couler leurs jours parmi ce peuple; savourer le lotos est leur seul charme ; ils ont oubli jusqu'au nom de leur patrie. Je les arrache cette terre, peu touch de leurs larmes; je les entrane dans la flotte, et...
178 - J'aimerais mieux tre l'esclave du plus indi^ gent des laboureurs, qui vit la sueur de son front, que de rgner sur le peuple entier des ombres. Mais parle-moi de mon fils. At-il paru avec distinction la tte des hros? ou aurait-il dmenti mon espoir ? serait-il rest sans gloire dans ses foyers ? N'as-tu rien appris aussi de Ple?
103 - Par un heureux essor, loin de ces roches qui pleuvaient sur nous , mon navire a gagn la plaine liquide. Mais, hlas ! les autres, sans qu'il en chappe un seul, sont ensevelis au sein de ce port dans une ruine commune. Nous poursuivons notre course ; et la joie de notre dlivrance tait trouble par les.regrets douloureux que nous donnions nos amis.
213 - ... avec rapidit devant ces bords, aprs avoir ferm avec la cire odorante l'oreille de tes compagnons. Toi, il t'est permis d'couter ces chants, pourvu qu'on t'enchane troitement par les mains et les pieds au mt de ton navire ail, pour jouir sans pril de ces voix mlodieuses. Si, dans l'ivresse du ravissement, tes prires, tes ordres pressaient tes compagnons de te rendre la libert, qu'ils resserrent et redoublent tes chanes. Aprs que vous aurez fui loin de ce rivage, voici...
160 - ... de ma mre immobile et muette; elle n'adresse pas une parole son fils, ni mme ne lve sur lui ses regards. Dis, divin prophte, par quel moyen pourra-t-elle me reconnatre? Tu vas l'apprendre, rpond-il. Celui des morts auquel tu permettras d'approcher de cette fosse et de s'abreuver de ce sang, ne tardera pas te reconnatre , et t'instruira, de ce qui peut t'intresser : mais celui que tu en carteras fuira dans la nuit profonde. L'ombre , aprs m'avoir rendu ses oracles...
138 - Solis filia lucos adsiduo resonat cantu, tectisque superbis urit odoratam nocturna in lumina cedrum, arguto tenues percurrens pectine telas. hinc exaudiri gemitus iraeque leonum, vincla recusantum et sera sub nocte rudentum...
318 - Longin ne l'aurait pas vraisemblablement plus pargn ici qu'Hrodote. On voit donc par l le peu de sens de ces critiques modernes, qui veulent juger du grec sans savoir de grec, et qui , ne lisant Homre que dans des...