Oeuvres completes de Condillac, 10

 

 - 

.

-

63 - Aussitt le Marseillais le prend par un bras, un massacreur le prend par un autre ; on met bas les armes, plusieurs l'embrassent et le flicitent.
239 - Les aveugles voient, les boiteux marchent , les lpreux sont guris, les sourds entendent, les morts ressuscitent, l'vangile est annonc aux pauvres.
112 - Les hypocrites se multiplieront autour de vous. Les moines sortiront de leurs cellules. Les prtres quitteront le service de l'autel , pour venir s'difier la vue de vos saintes uvres. Prince aveugle , vous ne sentirez pas combien leur conduite est en contradiction avec leur langage : vous ne remarquerez pas seulement que les hommes, qui vous louent d'tre toujours au pied des autels , oublient eux-mmes que leur devoir est d'y tre. Vous prendrez insensiblement leur place , pour leur cder...
161 - Orientaux se reprsentaient au del du monde une lumire immense, qui, tant rpandue dans un espace sans corps, tait pure et sans mlange d'aucune ombre. Cette lumire, toujours vivante, tait suppose donner la vie tout ; et l'coulement de ses rayons, qui se rpandaient l'infini, faisait concevoir comment tous les tres en venaient par manation. Car, disaientils, ce monde n'est qu'un lieu de tnbres, o quelques rayons se sont rpandus. Or, les tnbres ne sont qu'une...
104 - Les armes n'tant plus en tat de dposer les empereurs , de piller les peuples , et de se faire donner arbitrairement des gratifications , le sort des soldats ne fut plus envi , et personne ne voulut porter les armes. Les citoyens les plus distingus par leur naissance n'ambitionnrent que les magistratures , ou ne voulurent tre que courtisans sous des empereurs qui s'amollirent sur le trne ds qu'ils ne craignirent plus de le perdre , et qui consommrent en peu de temps les richesses...
358 - Il les reprsente comme des gens ignorans et grossiers , comme des superbes et des ambitieux, comme des avares qui ne songent qu' amasser par toutes sortes de voies, comme des hypocrites qui, sous l'apparence des vertus, cachent de grands drglemens.
82 - Rome leurs divinits sous leurs propres noms, ils ne furent pas soufferts ; et ce fut un des grands obstacles que trouva la religion chrtienne. On pourrait appeler Caracalla, non pas un tyran, mais le destructeur des hommes. Caligula, Nron et Domitien bornaient leurs cruauts dans Rome; celui-ci allait promener sa fureur dans tout l'univers. Svre avait employ les exactions d'un long rgne, et les proscriptions de ceux qui avaient suivi le parti de ses concurrents, amasser des trsors...
330 - Dieu , car si l'on employait la violence pour tablir la vraie foi, la doctrine piscopale s' lverait contre cet abus et elle s'crierait : Dieu est le ti Dieu des hommes, il n'a pas besoin d'une soumission sans libert, il ne reoit pas une profession que le cur dsavoue : il ne s'agit pas de le tromper mais de le servir : ce n'est pas pour lui, c'est pour nous
164 - Il se vanta donc d'attirer des enfers les mes des prophtes, d'animer les statues, de changer les pierres en pain , de passer sans rsistance au travers des rochers, de se prcipiter du haut d'une montagne sans se blesser, de voler dans les airs, de se rendre invisible, de prendre telle forme qu'il vouloit , etc. Ces mensonges , aids de quelques prestiges, persuadoient le peuple , qui croit volontiers lorsqu'on lui promet des merveilles. Simon forma donc une secte. Il eut de Q^ ' main...
170 - Pre, pour tre sanctis par l'Esprit, pour ohir Jsus-Christ, et pour avoir part l'aspersion de son sang : Que la grce et la paix vous soient multiplies !