Revue des questions historiques, 50

Gaston Louis Emmanuel Du Fresne marquis de Beaucourt, Paul Allard, Jean Guiraud
Librairie de Victor Palm, 1891
 

 - 

.

-

652 - Le tocsin qu'on va sonner n'est point un signal d'alarme, c'est la charge sur les ennemis de la patrie. Pour les vaincre, Messieurs, il nous faut de l'audace, encore de l'audace^ toujours de l'audace, et la France est sauve.
549 - ... de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donn d'injustes prventions ; je sais qu'on a os publier que vos personnes n'taient pas en sret. Serait-il donc ncessaire de rassurer sur des bruits aussi coupables, dmentis d'avance par mon caractre connu?
548 - Roi que les hordes trangres dont nous sommes investis ont reu hier la visite des princes, des princesses, des favoris, des favorites ; et leurs...
513 - Il est ncessaire que je fasse usage des moyens qui sont en ma puissance , pour remettre et maintenir l'ordre dans la capitale et dans les environs; c'est un de mes devoirs principaux de veiller la sret publique. Ce sont ces motifs qui m'ont...
546 - J'avais, eu consquence, donn ordre au prvt des marchands et aux officiers municipaux de se rendre ici pour concerter avec eux les dispositions ncessaires. Instruit depuis de la formation d'une garde bourgeoise, j'ai donn des ordres des officiers gnraux de se mettre la tte de cette garde, afin de l'aider de leur exprience, et de seconder le zle des bons citoyens. J'ai galement ordonn que les troupes qui sont au Champ de Mars s'cartent de Paris.
540 - Elle s'est rendue avant mme d'tre attaque. Elle s'est rendue sur la parole que j'ai donne, foi d'officier franais, et de la part du peuple, qu'il ne serait fait aucun mal personne si on se rendait.
520 - J'arrive de Versailles. M. Necker est renvoy. Ce renvoi est le tocsin d'une Saint-Barthlemy de patriotes. Ce soir tous les bataillons suisses et allemands sortiront du Champ de Mars pour nous gorger ; il ne nous reste qu'une ressource, c'est de courir aux armes et de prendre des cocardes pour nous reconnatre.
514 - Si pourtant la prsence ncessaire des troupes dans les environs de Paris causait encore de l'ombrage, je me porterais, sur la demande des tats gnraux , les transfrer Noyon ou Soissons ; et alors je me rendrais moi-mme Compigne, pour maintenir la communication qui doit avoir lieu entre l'assemble et moi.
529 - ... dclare que la dette publique ayant t mise sous la garde de l'honneur et de la loyaut franaise, et la Nation ne refusant point d'en payer les intrts, nul pouvoir n'a le droit de prononcer l'infme mot de banqueroute, nul pouvoir n'a le droit de manquer la foi publique sous quelque forme et dnomination que ce puisse tre ; Enfin...
513 - Etats-Gnraux; il est ncessaire que je fasse usage des moyens qui sont en ma puissance, pour remettre et maintenir l'ordre dans la capitale et dans les environs. C'est un de mes...