Dictionnaire universel des sciences morale, conomique, politique et diplomatique; ou Bibliotheque de l'homme-d'tat et du citoyen;

Chez les libraires associs, 1782
 

 - 

.

-

39 - ... lui-mme est un tout parfait et solitaire, en partie d'un plus grand tout dont cet individu reoive en quelque sorte sa vie et son tre; d'altrer la constitution de l'homme pour la renforcer; de substituer une existence partielle et morale l'existence physique et indpendante que nous avons tous reue de la nature. Il faut en un mot, qu'il te l'homme ses forces propres pour lui en donner qui lui soient trangres et dont il ne puisse faire usage sans le secours d'autrui.
39 - ... il faudrait une intelligence suprieure qui vt toutes les passions des hommes, et qui n'en prouvt aucune; qui n'et aucun rapport avec notre nature, et qui la connt fond; dont le bonheur ft indpendant de nous, et qui pourtant voult bien s'occuper du ntre; enfin, qui, dans le progrs des temps se mnageant une gloire loigne, pt travailler dans un sicle et jouir dans un autre *. Il faudrait des dieux pour donner des lois aux hommes.
313 - LOUIS , PAR LA GRACE DE DlEU , Roi DE FRANCE ET DE NAVARRE , A nos mes & faux Confeillers , les Gens tenant nos Cours de Parlement , Matres des Requtes ordinaires de notre Htel , Grand-Confeil , Prvt de Paris , Baillifs , Snchaux , leurs Lieutenans Civils , & autres nos Jufticiers qu'il appartiendra : SALUT.
530 - Le roi, ajoutait-il, qui est le pre de tout son peuple, est encore plus particulirement le pre de toute la jeunesse, qui est la fleur de toute la nation. C'est dans la fleur qu'il faut prparer les fruits : que le roi ne ddaigne donc pas de veiller et de faire...
138 - Comme ils font ordinairement compofs contre des gens puifTans, ils flattent, dans la dmocratie, la malignit du peuple qui gouverne. Dans la monarchie , on les dfend ; mais on en fait plutt un fujet de police , que de crime. Ils peuvent amufer la malignit...
199 - Le seul qui fait sa volont est celui qui n'a pas besoin, pour la faire, de mettre les bras d'un autre au bout des siens : d'o il suit que le premier de tous les biens n'est pas l'autorit, mais la libert.
349 - CAR tel eft notre plaifir ; en tmoin de quoi nous avons fait mettre notre fcel cefdites Prfentes. DONNÉ Verfailles le premier jour du nuis de Fvrier , l'an de grce mil fept cent foixame-feize , & de notre rgne le fcond. Signe'.
338 - ENR i , par la grce de Dieu , Roi de France & de Navarre , tous ceux qui ces prfentes Lettres verront , falut.
347 - Saxe-Cobourg de l'autre; en consquence, il sera permis aux sujets respectifs, qui feront leur rsidence ou auront tabli leur domicile dans les Etats de l'une ou de l'autre domination, ou qui ne s'y arrteront que pour quelque temps, et viendront y...
40 - ... convaincre. Voil ce qui fora de tout temps les pres des nations de recourir l'intervention du ciel et d'honorer les dieux de leur propre sagesse...