uvres de Monsieur de Saint-Évremond, 6

Barbin, 1753
 

 - 

.

-

121 - Il ne cherche point dans les hommes ce qu'ils ont de mauvais, pour les dcrier, il trouve ce qu'ils ont de ridicule pour s'en rjouir, il se fait un plaisir secret de le connatre, il s'en ferait un plus grand de le dcouvrir aux autres, si la discrtion ne l'en empchait.
73 - S'il veut profiter de ce qui nous reste d'honntes ahbs en l'absence de la cour, il sera trait comme un homme que vous estimez. J'ai lu devant lui votre lettre avec des lunettes, mais elles ne me sient pas mal; j'ai toujours eu la mine grave.
230 - Peuttre blmerez-vous sa curiosit ; mais l'affaire est faite. Il sait beaucoup de choses : il en ignore d'autres, qu'il faut ignorer son ge. Je l'ai cru digne de vous voir, pour lui faire commencer sentir qu'il n'a pas perdu son temps d'aller en Angleterre. Traitez-le bien pour l'amour de moi. Je l'ai fait prier par son frre an, qui est particulirement mon ami, d'aller savoir des nouvelles de Mme la Duchesse Mazarin, et de Mme Harvey, puisqu'elles ont bien voulu se souvenir de...
257 - ... vilain corps comme un corps agrable : on aime sentir l'aise et le repos. L'apptit est quelque chose dont je jouis encore. Plt Dieu de pouvoir prouver mon estomac avec le vtre, et parler de tous les originaux que nous avons connus, dont le souvenir me rjouit plus que la prsence de beaucoup de gens que je vois, quoiqu'il y ait du bon dans tout cela, mais vrai dire nul rapport.
123 - Il sied bien un homme qui n'est pas jeune, d'oublier qu'il l'a t. Je ne l'ai pu faire jusqu'ici; au contraire, du souvenir de mes jeunes ans, de la mmoire de ma vivacit passe, je tche d'animer la langueur de mes vieux jours. Ce que je trouve de plus fcheux mon ge, c'est que l'esprance est perdue : l'esprance, qui est la plus douce des passions, et celle qui contribue davantage nous faire vivre agrablement.
232 - Étant jeune, je n'admirois que l'esprit, moins attach aux intrts du corps que je ne devois l'tre. Aujourd'hui je rpare autant qu'il m'est possible le tort que j'ai eu, ou par l'usage que j'en fais , ou par l'estime et l'amiti que j'ai pour lui. Vous en avez us autrement. Le corps vous a t quelque chose dans votre jeunesse ; prsentement vous n'tes occupe que de ce qui regarde l'esprit.
73 - J'ai su que vous souhaitiez la Fontaine en Angleterre. On n'en jouit gure Paris. Sa tte est bien affaiblie : c'est le destin des potes ; le Tasse et Lucrce l'ont prouv. Je doute qu'il y ait eu du philtre amoureux pour la Fontaine. Il n'a gure aim de femmes qui en eussent pu faire la dpense.
120 - Un homme qui n'a jamais fenti la nceffit , qui n'a jamais connu l'abondance. Il vit dans une condition mprife de ceux qui ont tout , envie de ceux qui n'ont rien, gote de ceux qui font confifter leur bonheur dans leur raifon. Jeune il a ha la diffipation , perfuad qu'il...
36 - Charleval vient de mourir (i) ; & j'en fuis fi afflige, que je cherche me confoler par la part que je fai que vous y prendrez.
257 - Vous disiez autrefois que je ne mourrais que de rflexion ; je tche n'en plus faire, et oublier le lendemain le jour que je vis aujourd'hui. Tout le monde me dit que j'ai moins me plaindre du tems qu'un autre.