Google YouTube Gmail Drive »
 
" Chalabre qui en tait le banquier, mais un simple capitaine d'infanterie retir, qui lui servait de second. On entendait aussi trs-souvent prononcer un mot trivial, mais tout--fait consacr pour exprimer la manire dont on y faisait la cour au... "
Mmoires sur la vie prive de Marie-Antoinette: reine de France et de ... - 225
Mme Campan (Jeanne-Louise-Henriette) - 1823
-

Collection des mmoires relatifs la Revolution franaise, 11

1822
...fois sa revanche. (Anecdotes du rgne de Louis Xf^I, toiae ' pages 2*7, a48. ) (Note des dit.) duchesses qui voulaient bien les placer sur leurs...rien ne me paraissait plus singulier que d'entendre (i) Bachaumont, dans ses Mmoires, souvent satiriques et toujours un peu suspects , parle de singulires...
-

Collection des mmoires relatifs la rvolution franaise ...

Saint Albin Berville, Franois Barrire - 1823
...voulaient bien les placer sur leurs cartes (i). On voit souvent des contrastes singuliers au milieu cle la grandeur des cours : pour jouer un si gros jeu...commettent journellement, ont obtenu de SM, qu'avant de commencer, la table serait borde d'un ruban dans son pourtour, et que l'on ne regarderait comme...
-

Mmoires sur la vie prive de Marie-Antoinette, reine de France et ..., 1

Mme Campan (Jeanne-Louise-Henriette) - 1826
...croyons trop peu pour les rapporter. (Mmoires de Bachaumont, tome XII, p. 189.) '(Note de l'e'dit.) faisait asseoir la table de jeu, o l'tiquette...rien ne me paraissait plus singulier que d'entendre rpondre par un charmant marquis un de ses intimes qui lui demandait s'il tait du voyage de Marly...
-

Mmoires sur la vie prive de Marie-Antoinette, reine de France et ..., 1

Mme Campan (Jeanne-Louise-Henriette) - 1826
...de jeu , o l'tiquette n'admettait que les gens les plus titrs , non-seulement M. de Ghalabre qui en tait le banquier, mais un simple capitaine...rien ne me paraissait plus singulier que d'entendre rpondre par un charmant marquis un de ses intimes qui lui demandait s'il tait du voyage de Marly...
-

Mmoires sur la vie de Marie-Antoinette: reine de France et de Navarre ...

Madame Campan, Franois Barrire - 1849 - : 488
...commettent journellement, ont obtenu t. XIl , page IHO.) de SM qu'a va nt de rnmmencer, bt table ( \ofe tait Marly qu'en polisson ; et rien ne me paraissait plus singulier que d'entendre rpondre par un charmant marquis un de ses intimes qui lui demandait s'il tait du voyage de Marly...
-

Études de philologie compare sur l'argot et sur les idiomes ..., 15

Francisque Michel - 1856 - : 516
...qui n'avaient point t invits rsider Marly, y venaient cependant comme Versailles.... Alors il tait convenu de dire qu'on n'tait Marly qu'en polisson; et rien no me paraissait plus singulier que d'entendre rpondre par un charmant marquisa un de ses intimes...
-

Bibliothque des mmoires relatifs l'histoire de France pendant le 18e ...

Franois Barrire, Mathurin Lescure - 1867
...XII, page 189.) de SM qu'avant de commencer, la table ( Note de l'ditmr. ) CHAPITRE IX. 173 tait Marly qu'en polisson ; et rien ne me paraissait plus singulier que d'entendre rpondre par un charmant marquis un de ses iutimes qui lui demandait s'il tait du voyage de Marly...
-

Bibliotheque des mmoires relatifs a l'histoire de France, 10

1876
...n>SM qu'avantde commencer, ln tuble (Note de l'fdileuf., sentit nnrde d'un ruhan duos son pourtait Marly qu'en polisson; et rien ne me paraissait plus singulier que d'entendre rpondre par un charmant marquis un de ses intimes qui lui demandait s'il tait du voyage de Marly...
-

Days Near Paris

Augustus John Cuthbert Hare - 1887 - : 363
...Chalabre, qui en tait le banquier, mais un simple capitaine d'infanterie retir, qui lui servit de second. On entendait aussi trs-souvent prononcer...rien ne me paraissait plus singulier que d'entendre rpondre par un charmant marquis un des ses intimes qui lui demandait s'il tait du voyage de...
-

Days Near Paris

Augustus John Cuthbert Hare - 1889 - : 363
...Chalabre, qui en tait le banquier, mais un simple capitaine d'infanterie retir, qui lui servit de second. On entendait aussi trs-souvent prononcer...rien ne me paraissait plus singulier que d'entendre rpondre par un charmant marquis un des ses intimes qui lui demandait s'il tait du voyage de...
-




  1. PDF