Philon d'Alexandrie: Ecrits historiques; influence, luttes et perscutions des Juifs dans le monde romain

 

 - 

.

-

361 - Quelqu'un parmi vous est-il malade? qu'il appelle les prtres de l'Eglise , et qu'ils prient sur lui en l'oignant d'huile au nom du Seigneur. Et la prire de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le soulagera ; et s'il a commis des pchs , ils lui seront remis *. Toute la tradition chrtienne a vu dans ces dernires paroles le sacrement de l'extrme-onction.
86 - Poignard : c'tait la liste de tous ceux qu'il destinait la mort. On lui trouva aussi une grande cassette pleine de poisons. Claude les fit jeter dans la mer; les flots en furent infects, et la mare jeta sur le rivage quantit de poissons morts. L. Il avait la taille haute, le teint ple, le corps norme, les jambes extrmement menues, ainsi que le cou, les yeux enfoncs, les tempes creuses, le front large et menaant, peu de cheveux, et presque point sur le devant de la tte; le reste...
324 - Ces sacrifices se font encore et resteront comme un monument ternel des vertus de l'Empereur. A Rome, chaque fois que le peuple reut des distributions mensuelles d'argent et de bl, il voulut qu'on n'oublit point les Juifs ; si cette largesse tombait un jour de sabbat, jour o nos coreligionnaires ne peuvent ni donner ni recevoir, ni faire quoi que ce soit qui concerne la vie, rien surtout en vue du gain, les distributeurs avaient l'ordre de remettre, pour les Juifs, le don public au lendemain...
267 - Un pote d'Atella fut brl dans l'arne pour un vers quivoque. Un chevalier romain, expos aux btes, s'cria qu'il tait innocent; il le fit revenir, lui fit arracher la langue et le renvoya au supplice. XXVIII. Il demanda un jour un citoyen qu'il avait rappel de l'exil, o il tait depuis longtemps, ce qu'il avait coutume d'y faire. Celui-ci rpondit pour le flatter : Je demandais aux dieux ce qui est arriv, que Tibre mourt et que vous rgnassiez. Sur ce propos,...
213 - Carabas, non pas de ceux dont la folie sauvage et furieuse se tourne contre eux-mmes ou contre ceux qui les approchent; il tait d'humeur douce et tranquille. Ce fou, bravant le froid et le chaud, errait jour et nuit dans les rues, servant de jouet aux jeunes gens et aux'enfants dsuvrs.
323 - Italie ayant t affranchis, taient devenus citoyens romains; ils avaient reu de leurs matres la libert sans qu'on les fort de renoncer aucun des usages de leur pays. L'Empereur savait qu'ils avaient des proseuques o ils se runissaient, surtout les saints jours de sabbat et faisaient publiquement profession de la religion de leurs pres; il savait qu'ils recueillaient des prmisses et envoyaient des sommes d'argent Jrusalem par des dputs qui les offraient pour des...
368 - Jrusalem, dans le pa lais d'Hrode des boucliers d'or, moins pour honorer Tibre v que pour dplaire au peuple. Ils ne portaient aucune image, ni rien qui ft expressment interdit, mais seulement une inscription contenant les noms de celui qui les avait ddis, et de celui auquel ils laientconsacrs. La nouvelle s'en tant rpandue, le peuple se rassembla et dputa au Procurateur les quatre fils du Roi (Hrode...
41 - En lui tait la vie, et la vie tait la lumire des hommes ; et la lumire luit dans les tnbres, et les tnbres ne l'ont pas comprise.
306 - ... tous ceux qu'il avait commis. Il voulait se retirer Antium ou Alexandrie aprs avoir fait prir tout ce qu'il y avait de plus illustre dans les deux premiers ordres de l'tat. On ne saurait en douter, puisque l'on trouva dans ses papiers deux , mmoires intituls , l'un LE GLAIVE , et l'autre LE POIGNARD : c'tait la liste de tous ceux qu'il destinait la mort. On lui trouva aussi une grande cassette pleine de poisons. Claude les fit jeter dans la mer; les flots en furent infects,...
368 - ... adjoignit les autres membres de la famille royale et tout ce qu'il y avait de hauts personnages pour le prier de renoncer cette innovation et d'enlever les boucliers, de ne pas violer les usages de nos anctres, jusqu'alors respects par les rois * et les empereurs. Pilate opposa ces prires un refus plein de roideur, car il tait d'un caractre dur et opinitre. Alors on s'cria : Ne nous provoque pas la rvolte et la guerre ; ne cherche pas troubler la paix;...