Oeuvres de Napolon Bonaparte, 5

C.L.F. Panckoucke, 1821
 

 - 

.

-

89 - NAPOLÉON, Empereur des Franais, roi d'Italie, protecteur de la Confdration du Rhin, mdiateur de la Confdration suisse, etc., etc., etc.
282 - Les puissances allies ayant proclam que l'empereur Napolon tait le seul obstacle au rtablissement de la paix en Europe, l'empereur Napolon, fidle son serment, dclare qu'il renonce, pour lui et ses hritiers, aux trnes de France et d'Italie, et qu'il n'est aucun sacrifice personnel, mme celui de la vie, qu'il ne soit prt faire l'intrt de la France.
282 - LES Puissances allies ayant proclam que l'Empereur NAPOLÉON tait le seul obstacle au rtablissement de la Paix en Europe , l'Empereur NAPOLÉON, fidle son serment, dclare qu'il renonce, pour lui et ses hritiers , aux Trnes de France et d'Italie , et qu'il n'est aucun sacrifice personnel, mme celui de la vie, qu'il ne soit prt faire l'intrt de la France.
79 - Tout ce qu'on a pu connatre depuis, c'est que cette brigade , partie cinq heures , s'est gare six , a pris droite au lieu de prendre gauche, et a fait deux ou trois lieues dans cette direction ; que , dans la nuit et transie de froid , elle s'est rallie aux feux de l'ennemi , qu'elle a pris pour ceux de l'arme franaise ; entoure ainsi , elle aura t enleve. Cette cruelle mprise doit nous avoir fait perdre deux mille iommes d'infanterie, trois cents chevaux et trois...
54 - Voil la bataille que vous 'avez tant dsire ! Dsormais la victoire dpend de vous : elle nous est ncessaire ; elle nous donnera l'abondance, de bons quartiers d'hiver et un prompt
280 - L'empereur remercie l'arme pour l'attachement qu'elle lui tmoigne, et principalement parce qu'elle reconnat que la France est en lui et non pas dans le peuple de la capitale. Le soldat suit la fortune et l'infortune de son gnral , son honneur et sa religion.
281 - ... contre la haine de la nation. Le snat se fonde sur les articles de la constitution pour la renverser ; il ne rougit pas de faire des reproches l'empereur, sans...
8 - France, au gouvernement de l'État, nous avons cherch perfectionner, diverses poques, les formes constitutionnelles, suivant les besoins et les dsirs de la nation, et en profitant des leons de l'exprience. Les constitutions de l'Empire, se sont ainsi formes d'une srie d'actes qui ont t revtus de l'acceptation du peuple. Nous avions alors pour but d'organiser un grand systme fdratif europen, que nous avions adopt comme conforme l'esprit du sicle, et favorable...